Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes (Page 4)

Dimanche 29 mai – Foi bahá’íe : Ascension de Bahá’u’lláh

Le fondateur de la foi bahá’íe, le prophète Bahá’u’lláh (né Mīrzā Ḥusayn-ʿAlī Nūrī), est mort le 29 mai 1892 vers 3h00 du matin. C’est sa mort qui est commémorée lors de la fête appelée « ascension », l’un des neuf jours fériés du calendrier bahá’í. Après une vie d’exil qui le fit passer par Téhéran, Bagdad, Constantinople et Andrinople, Bahá’u’lláh vécut les douze dernières années de sa vie en tant que pri ...

Lire la suite

Jeudi 26 mai – Judaïsme : Lag BaOmer

Entre les fêtes de Pessa’h et de Chavouot, les juifs comptent les 49 jours de la période de l’Omer. Période de transition, l’Omer est à la fois relié au passage de l’orge au blé des nouvelles récoltes et à l’attente du peuple d’Israël pour les Tables de la Loi : c’est le passage vers la liberté humaine. Le blé est en effet le symbole de l’alimentation humaine, par opposition à l’orge qui sert à nourrir les ...

Lire la suite

Dimanche 22 mai – Foi bahá’íe : Déclaration du Báb

Dans la nuit du 22 au 23 mai 1844, dans la ville de Shiraz en Perse (Iran actuel), Mulla Husayn rencontre le jeune Siyyid ‘Ali-Muhammad. Celui-ci déclare être le Báb, le porteur de la révélation divine que recherchait Mulla Husayn. Ainsi, à cette date chaque année, les bahá’ís du monde entier se rassemblent pour prier, lire l’histoire du Báb et réfléchir aux événements qui ont mené de cette nuit du XIXe siè ...

Lire la suite

Samedi 21 mai – Islam : Lailat al Bara’ah

Lailat al Bara’ah (ou Baraat) veut dire la Nuit du pardon. Elle a lieu le 15 du mois islamique de Shaaban. Beaucoup de musulmans croient que lors de cette nuit, Dieu fixe le destin de chacun pour l’année à venir. Chacun cherche donc à s’acquitter de ses dettes avant cette nuit, et à se faire pardonner ses péchés. Certains jeûnent pendant la journée qui précède, et passent la nuit à prier pour le pardon de l ...

Lire la suite

Dimanche 15 mai – Christianisme : Pentecôte

Pentecôte veut dire « cinquantième » : la Pentecôte a donc lieu 50 jours après Pâques, 10 jours après l’Ascension de Jésus. Toute comme Chavouot est, pour les juifs, la fête qui suit Pessa’h et qui commémore le don de la Loi, la Pentecôte commémore le don de l’Esprit Saint, annoncé par Jésus avant son ascension. L’événement est raconté dans les Actes des Apôtres (2, 1-13) : « Quand le jour de la Pentecôte a ...

Lire la suite

Dimanche 15 mai – Bouddhisme : Vesak

La fête de Vesak, ou Visakha Puja, est l’une des plus importantes du bouddhisme Theravada. Célébrée lors du mois lunaire qui porte son nom, la fête de Vesak est à la fois l’anniversaire de la naissance du Bouddha Gautama, de son Illumination (nirvāna) et de sa mort (parinirvāna). Les célébrations ont lieu à différentes dates selon les pays. Depuis l’an 2000, l’Organisation des Nations Unies célèbre Vesak po ...

Lire la suite

Jeudi 5 mai – Islam : Lailat al Mi‘rāj

Lailat al Mi‘rāj (« la nuit de l’ascension »), ou Isrā’ et Mi‘rāj (« voyage nocturne et ascension »), est une fête importante dans l’Islam. C’est la commémoration d’une expérience spirituelle vécue par le prophète Muhammad en 620 ou 621 de l’ère chrétienne. Cette année-là, au 27 du mois de Rajab, les archanges Jibrīl (Gabriel) et Mīkāl (Michel) rendirent visite au Prophète pendant son sommeil et purifièrent ...

Lire la suite

Jeudi 5 mai – Christianisme : Ascension

Quarante jours après la résurrection du Christ à Pâques, les chrétiens célèbrent l’Ascension de Jésus au ciel. C’est donc la fin de sa présence physique sur Terre. En effet, Jésus aurait été élevé aux cieux sous les yeux de ses disciples, après leur avoir annoncé la venue prochaine de l’Esprit Saint. Cette ascension est racontée dans les Actes des Apôtres : « À ces mots, sous leurs yeux, il s’éleva, et une ...

Lire la suite

Jeudi 5 mai – Judaïsme : Yom HaShoah Ve-Hagevurah

Le 27 du mois hébraïque de nissan, les Juifs commémorent le Jour de l’Holocauste et de l’héroïsme. Alors que les autres communautés ne commémorent généralement que le génocide, le Knesset (le parlement israélien) a décidé en 1951 de ne pas se concentrer que sur les martyres des camps de la mort. Cette décision fait suite aux résultats de sondages qui indiquaient que les jeunes juifs avaient tendance à perce ...

Lire la suite
Retour en haut de la page