Enseignement de la gnose de Samael Aun Weor à Québec Reviewed by Dominic Larochelle on . Enseignement de la gnose de Samael Aun Weor à Québec Par Dominic Larochelle, collaborateur spécial   Si vous habitez la Ville de Québec, vous aurez certain Enseignement de la gnose de Samael Aun Weor à Québec Par Dominic Larochelle, collaborateur spécial   Si vous habitez la Ville de Québec, vous aurez certain Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Dossiers » Enseignement de la gnose de Samael Aun Weor à Québec

Enseignement de la gnose de Samael Aun Weor à Québec

Enseignement de la gnose de Samael Aun Weor à Québec
Par Dominic Larochelle, collaborateur spécial

 

MGISi vous habitez la Ville de Québec, vous aurez certainement remarqué ces affiches collées sur les poteaux téléphoniques, dans les cafés, ou à l’Université Laval. Leurs couleurs flamboyantes et leurs iconographies à thèmes religieux accrochent l’œil et l’imagination, mais ils peuvent susciter un étonnement et quelques interrogations. En effet, l’affiche propose une série de conférences portant sur « la gnose, connaissance universelle ». On y parle du « Chemin », des « Trois facteurs » et de « Révolution de la conscience ». Qu’en est-il exactement?

Ces conférences se veulent en fait une introduction à une session de cours offerte par l’Association Anthropologique de Québec, qui est, comme mentionné sur l’affiche, liée au Mouvement Gnostique International. Le MGI fait lui-même partie d’une mouvance plus large qu’on appelle communément l’anthropologie gnostique et qui regroupe plusieurs associations ayant sensiblement les mêmes objectifs fondamentaux, à savoir de faire connaître la « gnose » à travers les enseignements de Samael Aun Weor.

C’est en 1949, à Mexico, que Victor Manuel Gomez Rodrigez prend le nom de Samael Aun Weor et fonde l’Église gnostique chrétienne universelle pour diffuser la doctrine qu’il élabore depuis quelques années. C’est cette organisation de type associatif qui a servi de modèle aux autres regroupements d’anthropologie gnostique fondés par Weor, ainsi qu’à ceux qui se développeront après son décès en 1977. Le MGI fait partie de ces descendants qui honorent la mémoire de Weor en diffusant son enseignement. À noter qu’il existe aussi dans la région de Québec une Association Gnostique Internationale de Recherche Anthropologique (A.G.I.R.A.) qui se situe dans la même mouvance « gnostique » et qui offre également des sessions de cours basées sur les enseignements de Weor.

 

Samael Aun Weor | Photo sous licence Creative Common

Samael Aun Weor | Photo sous licence Creative Common

 

Le mot grec gnosis (« gnose », en français) se traduit communément par « connaissance », au sens intellectuel du terme. Dans la pensée de Weor, la gnose prend cependant le sens plus large d’une totale et objective compréhension de « tout ce qui est », une connaissance totale (ou du moins une volonté de connaissance totale) de l’être humain et de l’univers. Ce serait, selon les gnostiques, une philosophia perennis et universalis, d’origine divine, inscrite dans toutes les traditions religieuses et philosophiques, et appliquée par tous les grands penseurs et maîtres de l’histoire. Chacune de ces traditions et chacun de ces maîtres en ont donné une interprétation particulière, de sorte que leurs messages semblent au premier abord différents les uns des autres. Pour les gnostiques cependant, les fondements de ces messages seraient en fait foncièrement identiques, puisque d’origine unique.

Dès lors, Weor propose une synthèse anthropologique, doctrinale et pratique de toutes ces traditions et pensées de l’humanité parce qu’il est convaincu qu’elles ont toutes une origine historique et culturelle commune, ainsi qu’une essence divine unique. On voit par ailleurs que l’utilisation que fait Weor du mot « anthropologie » (une connaissance totale et complète de l’être humain et de l’univers, une gnose) est quelque peu différente de son utilisation académique dans les milieux universitaires.

Outre l’enseignement théorique de la gnose sous forme de sessions de cours (dont la structure et le contenu peuvent varier d’une association à une autre), l’enseignement fondamental de Weor mise d’abord sur la pratique spirituelle et l’expérience concrète d’une réalité ultime à travers diverses techniques de méditation (inspirées entre autres du bouddhisme) et de « transmutation de l’énergie sexuelle » (inspirées entre autres du yoga de la kundalini). On y étudie également une multitude de rituels provenant de diverses traditions religieuses, par exemple la prière chrétienne.

L’Association Anthropologique de Québec a été fondée en 1999 par Jean-Marie Claudius, son actuel président. Dans les faits, l’association est composée exclusivement de quelques enseignants (on en compte actuellement quatre). Le reste des « membres » (qui sont davantage des « étudiants ») est constitué des individus inscrits aux sessions de cours. Une session complète s’étale habituellement sur une période d’un an et demi, à raison d’un cours par semaine. On y traite d’une multitude de sujets qui ont été abordés par Samael Aun Weor dans ses livres. S’inspirant de l’approche de Weor, les enseignants proposent une synthèse des grands courants religieux, philosophiques et spirituels de l’humanité en y recherchant les points de convergence et de rapprochement.

En entrevue, M. Claudius fait remarquer que l’AAQ est autofinancé, essentiellement par les recettes des cours, mais également par les enseignants eux-mêmes lorsque les inscriptions ne suffisent pas à défrayer le coût de la location des locaux. Si, à ses débuts, les conférences et les cours attiraient un nombre relativement important de curieux (des groupes de 35 à 40 personnes selon M. Claudius), il semble que les effectifs se soient stabilisés au fil des années. On compte maintenant en moyenne 4 ou 5 personnes par groupe d’étude.

Depuis quelques années, les cours se donnent au Centre de loisirs Montcalm sur le Boul. René-Lévesque. Toujours selon M. Claudius, les groupes sont en moyenne composés de personnes de trente ans et moins et de cinquante ans et plus, la tranche d’âge entre trente et cinquante ans étant généralement sous-représentée. Autrement, il ne semble pas y avoir de profil d’étudiant type. Quoi qu’il en soit, cette association particulière constitue un autre bon exemple de la diversité religieuse et spirituelle qu’on peut retrouver dans la région de Québec.

*Dominic LaRochelle est agent de recherche et d’information ainsi que responsable de stagiaires au Centre de ressources et d’observation de l’innovation religieuse de l’Université Laval. Il agit à titre de collaborateur spécial à la Montagne des dieux.

logo_CROIR

A propos de l'auteur

Nombre d'entrées : 2

Commentaires (6)

  • ALAIN

    BONJOUR JE MERE BIEN APROFONDIRE MA CONAISSANCE

    Répondre
    • Monsdeorum

      Bonjour,

      Contactez directement le mouvement pour répondre à votre désir de gnose. LMD n’offre pas de services d’ordre spirituel.

      Si vous souhaitez en connaître davantage sur l’histoire du groupe, n’hésitez pas à poser vos questions spécifiques ici. L’auteur du texte pourra peut-être vous répondre.

      – La rédaction

      Répondre
  • Fredy Moussolo

    Bonjour, nous vous disons merci pour pour tout ceci. Car la Gnose merite encore tout ce que vous faites. Je suis missionnaire du M.G.I depuis le Congo Brazzaville et nous serons ici heureux d avoir beaucoup de documents et meme des exemplaire des affiches que vous avez. Merci et a bientot.

    Répondre
    • Monsdeorum

      Bonjour M. Moussolo, merci pour votre commentaire. Pour toute demande concernant le Mouvement Gnostique International, nous vous invitons à contacter le groupe même. La Montagne des dieux n’offrent pas le genre de service que vous demandez. LMD est un organisme indépendant de tout mouvement religieux ou spirituel.

      Merci de nous lire!

      – La rédaction

      Répondre
  • massamba ndongala

    bonjour ,
    je besoin de votre aide pour apprendre la gnosis

    Répondre
    • Monsdeorum

      Bonjour, si vous entendez « gnosis » dans un sens comme celui dont il est question dans le texte de M. Larochelle, La Montagne des dieux n’offre pas ce type de service. Merci de nous lire!

      Répondre

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page