Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes (Page 8)

Jeudi 5 mai – Judaïsme : Yom HaShoah Ve-Hagevurah

Le 27 du mois hébraïque de nissan, les Juifs commémorent le Jour de l’Holocauste et de l’héroïsme. Alors que les autres communautés ne commémorent généralement que le génocide, le Knesset (le parlement israélien) a décidé en 1951 de ne pas se concentrer que sur les martyres des camps de la mort. Cette décision fait suite aux résultats de sondages qui indiquaient que les jeunes juifs avaient tendance à perce ...

Lire la suite

Vendredi 22 avril – Hindouisme : Hanuman Jayanti

Hanuman Jayanti est l’anniversaire de la naissance du dieu-singe Hanuman. Celui serait en effet né le 15 du mois de Chaitra. Hanuman est un vanara, c’est-à-dire l’un des habitants de la forêt, parfois décrits comme des hommes-singes de couleur orangée. Son père (ou du moins son père spirituel) serai Vayu, le dieu des vents. Hanuman est également considéré comme l’un des avatars du dieu Shiva. Très populaire ...

Lire la suite

Vendredi 22 avril – Bouddhisme (theravāda) : Nouvel an

Les bouddhistes de l’école Theravāda, particulièrement présents dans l’Asie du Sud et du Sud-Est, fêtent le nouvel an pendant trois jours à partir de la pleine lune du mois d’avril. Comme pour beaucoup de fêtes de nouvel an, le ménage et la purification occupent une bonne partie des jours précédents. Le premier jour de l’année est consacré à des visites au temple, où l’on verse de l’eau sur les statues du B ...

Lire la suite

Jeudi 24 mars – Sikhisme : Holā Mohallā

Holā Mohallā est une fête de trois jours qui, selon la tradition, a été instituée par le dixième et dernier gourou sikh, Gobind Singh. Toutefois, les sikhs ont longtemps célébré la Holī hindoue. Holā Mohallā est une grande melā (foire), célébration de la bravoure, lors de laquelle sont à l’honneur les combats d’épées, le tir à l’arc, les arts martiaux et la cavalerie. Des concours de musique et de poésie y ...

Lire la suite

Mercredi 23 mars – Témoins de Jéhovah : Mémorial

Les Témoins de Jéhovah célèbrent peu de fêtes par rapport aux autres mouvements se réclamant du christianisme. Par exemple, ils ne célèbrent pas Noël. Par contre, leur principale cérémonie annuelle est la commémoration de la dernière Cène, aussi appelée le Mémorial (en anglais, Lord’s Evening Meal). Celui-ci a lieu lors d’une date calculée comme étant la veille de Pessa’h à l’époque de Jésus, soit le 14 Nis ...

Lire la suite

Dimanche 20 mars – Christianisme : Dimanche des Rameaux

Le dimanche précédant Pâques, les chrétiens commémorent l’arrivée de Jésus à Jérusalem pour la Pâque juive. À cette occasion, la foule accueillit Jésus en couvrant le sol de manteaux et en saluant avec des rameaux, l’acclamant et le reconnaissant en tant que roi. Ainsi, juste avant la messe dominicale, les fidèles se tiennent à l’extérieur de l’église en tenant des rameaux (de laurier, par exemple) et le di ...

Lire la suite

Lundi 7 mars – Hindouisme : Mahāshivarātri

La nuit précédant la nuit sans lune de chaque mois est dédiée, dans l’hindouisme, au dieu de la destruction et des recommencements, Shiva : on l’appelle Shivarātri. La grande nuit de Mahāshivarātri est une fête particulièrement importante pour les shivaïtes, mais aussi pour tous les hindous. Elle a lieu lors du mois de māgha, ou encore celui de phālguna. Lors de cette nuit, les fidèles jeûnent et prient tou ...

Lire la suite

Mercredi 2 au dimanche 20 mars – Foi bahá’íe : Jeûne

La bahá’ís jeûnent pendant 19 jours au printemps (à l’automne, dans l’hémisphère sud), en préparation pour la fête du nouvel an, Naw Rúz. Tous les bahá’ís adultes, sauf les vieillards, les malades, les femmes enceintes ou allaitantes et les travailleurs de force, sont ainsi tenus de jeûner du lever au coucher du soleil, c’est-à-dire de ne pas manger ni boire. Il s’agit avant tout d’un symbole, le jeûne n’ét ...

Lire la suite

Mercredi 3 février – Shintoïsme : Setsubun-sai

Setsubun-sai est la fête du début du printemps dans la tradition japonaise. La pratique la plus connue de ce festival est le lancer d’haricots, appelé mamemaki. Elle est tenue depuis la période Muromashi (XIVe-XVIe siècles). On y lance en effet des haricots rôtis en clamant « Oni wa soto! Fuku wa uchi! », c’est-à-dire une invitation au mal de s’éloigner et à la bonne fortune d’entrer. De tels lancers de har ...

Lire la suite
Retour en haut de la page