Dimanche 1er novembre – Wicca : Samhain Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Samhain est la fête la plus importante du calendrier celtique, et donc des groupes néo-païens et néo-druidiques. Symétrique à la fête de Beltaine (le 1er mai), Samhain est la fête la plus importante du calendrier celtique, et donc des groupes néo-païens et néo-druidiques. Symétrique à la fête de Beltaine (le 1er mai), Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Dimanche 1er novembre – Wicca : Samhain

Dimanche 1er novembre – Wicca : Samhain

SamhainSamhain est la fête la plus importante du calendrier celtique, et donc des groupes néo-païens et néo-druidiques. Symétrique à la fête de Beltaine (le 1er mai), début de la saison claire, Samhain marque le début de la saison sombre et le début de la nouvelle année. Il s’agit toutefois d’une période « hors du temps », qui n’appartient ni à l’ancienne, ni à la nouvelle année. Fête liminale, Samhain est un moment où les frontières entre le monde des humains et l’Autre Monde, celui des morts et des créatures surnaturelles, sont brouillées et très minces.

Ainsi, alors qu’à Beltaine c’était les fées et autres elfes qui pouvaient être rencontrés par les humains, à Samhain ce sont plutôt les esprits des morts, les gnomes, les démons et autres vampires qui hantent les bois et les cimetières. Il faut également que les humains prennent garde à ne pas entrer dans l’Autre Monde. Le voile entre les mondes étant à son plus mince, il s’agit aussi d’un moment propice à la divination.

Les principaux thèmes de Samhain ont été repris dans la fête d’Halloween, et l’Église a tenté de les assimiler par la fête de la Toussaint et le jour des morts.

À l’époque druidique, Samhain était une fête obligatoire, à laquelle tous se devaient d’être présents, sous peine de mort. En effet, ce début d’année servait aussi à réaffirmer la cohésion de la communauté. Les enfants nés dans l’année précédente étaient également officiellement reconnus comme membre de la communauté le 1er novembre. C’était une date marquante pour le renouvellement des contrats et l’intronisation d’un nouveau roi. Les historiens pensent aussi que des sacrifices humains ont été pratiqués lors de cette fête.

L’élément central de la fête est un banquet ou un festin.

Sabbat de sorcière sur le mont de Brocken | Michael Herr

Sabbat de sorcière sur le mont de Brocken | Michael Herr

Références

BBC. 2011. « Samhain ». BBC – Religions. En ligne. [http://www.bbc.co.uk/religion/religions/paganism/holydays/samhain.shtml]. Consulté le 29 octobre 2014.

Brasey, Édouard. 2002. « Une saison sombre ». Démons & merveilles. Fées, lutins, sorcières et autres créatures magiques : 94-97. Paris : Éditions du Chêne.

Conte, Charles. 2010. « Samain, Toussaint, Halloween : les métamorphoses de la Fête des morts ». Mediapart. En ligne. [http://blogs.mediapart.fr/edition/laicite/article/311010/samain-toussaint-halloween-les-metamorphoses-de-la-fete-des-morts]. Consulté le 29 octobre 2014.

Markale, Jean. 1983. Le christianisme celtique et ses survivances populaires : 186-190. Paris : Éditions IMAGO.

Rogers, Nicholas. 2002. « Samhain and the Celtic Origins of Halloween ». Halloween : From Pagan Ritual to Party Night : 11-21. Oxford : Oxford University Press.

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page