Dimanche 1er mai – Wicca : Beltaine Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Ancienne fête celte du début de l’été, encore célébrée de nos jours par divers mouvements néo-druidiques, wiccans et néo-païens, Beltaine est célébrée le 1er ma Ancienne fête celte du début de l’été, encore célébrée de nos jours par divers mouvements néo-druidiques, wiccans et néo-païens, Beltaine est célébrée le 1er ma Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Dimanche 1er mai – Wicca : Beltaine

Dimanche 1er mai – Wicca : Beltaine

Ancienne fête celte du début de l’été, encore célébrée de nos jours par divers mouvements néo-druidiques, wiccans et néo-païens, Beltaine est célébrée le 1er mai. Le dieu auquel la déesse a donné naissance au solstice d’hiver est maintenant mature et peut commencer à la courtiser.

Le 1er mai est une journée où le petit peuple (fées, lutins, etc.) est très actif, déménageant de colline en colline, donnant naissance aux enfants-fées, fêtant en dansant des rondes. Les humains doivent donc être prudents pour ne pas se laisser entraîner dans le monde féérique. Ils peuvent aussi se concilier le petit peuple en leur offrant de la nourriture, et particulièrement du lait, dont les fées sont friandes. En échange, ils obtiennent la protection de leur bétail et de leurs plantations.

L’élément le plus important de Beltaine est sans contredit le feu. Les jeunes gens passaient traditionnellement la nuit précédente dans la forêt à récolter du bois (ce qui laissait libre cours à diverses rumeurs… et menait souvent à des mariages dans l’été qui suivait). On allumait ensuite plusieurs feux, à partir desquels on rallumait les foyers de chaque maison. On faisait aussi passer le bétail entre deux feux afin de les protéger pour l’été. Les maisons, les animaux et les gens se paraient de fleurs jaunes, aux couleurs de flammes.

Un arbre de mai

Un arbre de mai

Au centre des villages, on installait l’Arbre de mai (May Pole), c’est-à-dire le plus grand arbre droit qu’on ait pu trouver, ensuite débarrassé de ses branches. On le décorait avec des fleurs et des rubans, et le peuple dansait autour. Dans certaines régions, l’Arbre de mai était par la suite coupé et mit à sécher pour servir à allumer le grand feu du solstice d’été, en juin.

Enfin, paraît-il que la rosée du matin de Beltaine rend la peau très belle et permet de conserver une apparence jeune. Il était donc coutume, dans certains villages, de se rouler nu dans l’herbe au matin du 1er mai.

De nos jours, la plus grande célébration de Beltaine a lieu à Édimbourg, en Écosse.

 

Références

BBC. 2006. « Beltane ». BBC – Religions. En ligne. [http://www.bbc.co.uk/religion/ religions/paganism/holydays/beltane_1.shtml]. Consulté le 28 avril 2014.

Brasey, Édouard. 2002. Démons & merveilles. Fées, lutins, sorcières et autres créatures magiques : 12-55. Paris : Éditions du Chêne.

Markale, Jean. 1983. Le christianisme celtique et ses survivances populaires. Paris : Éditions IMAGO.

 

 

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page