Lundi 1er février – Christianisme (Irlande) : Sainte-Brigitte-de-Kildare Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Brigitte de Kildare est née en Irlande vers 450 ou 451. Fille d’une esclave chrétienne et d’un roi écossais de tradition druidique, elle fut baptisée par saint Brigitte de Kildare est née en Irlande vers 450 ou 451. Fille d’une esclave chrétienne et d’un roi écossais de tradition druidique, elle fut baptisée par saint Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Lundi 1er février – Christianisme (Irlande) : Sainte-Brigitte-de-Kildare

Lundi 1er février – Christianisme (Irlande) : Sainte-Brigitte-de-Kildare

Ste-BrigitteBrigitte de Kildare est née en Irlande vers 450 ou 451. Fille d’une esclave chrétienne et d’un roi écossais de tradition druidique, elle fut baptisée par saint Patrick. Malgré ses nombreux prétendants, elle choisit de devenir religieuse et elle fonda le premier ordre religieux féminin d’Irlande, selon la règle de saint Césaire. Son couvent, situé à Kildare, aurait même été double, c’est-à-dire que moniales et moines y habitaient.

Sainte Brigitte est morte vers 525 et a été enterrée à Downpatrick, avec les deux autres saints patrons irlandais, Patrick et Colomba d’Iona. Cette sainte patronne de l’Irlande reste encore aujourd’hui une figure importante dans le christianisme irlandais.

Références

Cogitosus. Vers 650. Vie de sainte Brigitte. Traduit par Marc Szwajcer. En ligne. [http://remacle.org/bloodwolf/eglise/cogitosus/brigitte.htm]. Consulté le 17 janvier 2015.

Conférence des évêques de France. [S. d.]. « Sainte Brigitte de Kildare ». Église catholique en France. En ligne. [http://www.eglise.catholique.fr/saint-du-jour/01/02/]. Consulté le 17 janvier 2015.

Dossogne, Jean-Michel. [S. d.]. « Brigitte de Kildare ». Nouvelle évangélisation. En ligne. [http://nouvl.evangelisation.free.fr/brigitte_de_kildare.htm]. Consulté le 17 janvier 2015.

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page