Lundi 15 février – Bouddhisme : Jour du nirvāna Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Les bouddhistes mahāyānistes commémorent la mort du Bouddha le 15 février (pour la plupart ; quelques uns le 8 février). Cet événement est appelée le parinirvān Les bouddhistes mahāyānistes commémorent la mort du Bouddha le 15 février (pour la plupart ; quelques uns le 8 février). Cet événement est appelée le parinirvān Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Lundi 15 février – Bouddhisme : Jour du nirvāna

Lundi 15 février – Bouddhisme : Jour du nirvāna

Les bouddhistes mahāyānistes commémorent la mort du Bouddha le 15 février (pour la plupart ; quelques uns le 8 février). Cet événement est appelée le parinirvāna, soit l’extinction complète. En effet, l’atteinte du nirvāna, c’est-à-dire l’extinction de tout désir et de toute souffrance, ne met pas fin à la vie physique de la personne éveillée. Ce n’est que lors de la mort – la désagrégation du corps physique – que l’extinction est complète.

ParinirvanaLe Bouddha Gautama atteint ce stade à l’âge de 80 ans, après avoir enseigné pendant 45 ans, et au terme de 547 existences. Sentant sa fin venir, le Bouddha aurait rassuré ses disciples en leur disant qu’il avait transmis tous les enseignements qu’il avait à transmettre et il leur aurait demandé de continuer ses enseignements afin d’aider les êtres à se libérer du cycle des existences, le samsāra.

C’est près de la ville de Kuśinagara qu’il se serait éteint, après une violente indigestion. Sereinement couché sur son côté droit – comme il est toujours représenté aujourd’hui -, le Bouddha aurait prononcé ses dernières paroles :

Écoutez, ô moines, toute chose conditionnée est susceptible de se détériorer. Tout ce qui est composé a une fin. Efforcez-vous avec diligence à la Libération. (Cartau, 2012 : 722)

Le récit de cet événement est raconté dans le Mahāparinirvāna sūtra.

Ainsi, le 15 février, les moines bouddhistes se retirent en méditation et les laïcs apportent des dons aux monastères. Il s’agit également d’une occasion pour réfléchir à la mort et à l’impermanence de toutes choses.

Références

BBC. 2004. « Parinirvana ». BBC – Religions. En ligne. [http://www.bbc.co.uk/religion/religions/buddhism/holydays/parinirvana.shtml]. Consulté le 10 février 2015.

Cartau, Françoise. 2012. « Entrer dans le monde des bouddhistes ». Dans Courau, Thierry-Marie et Henri de La Hougue (dir.). Rites. Fêtes et célébrations de l’humanité : 721-722. Paris : Bayard.

Chenet, François. [S. d.]. « Extinction complète du Bouddha ». Encyclopædia Universalis. En ligne. [http://www.universalis.fr/encyclopedie/extinction-complete-du-bouddha/]. Consulté le 10 février 2015.

O’Brien, Barbara. [S. d.]. « Nirvana Day (Parinirvana) ». About.com. En ligne. [http://buddhism.about.com/od/buddhistholidays/a/nirvanaday.htm]. Consulté le 10 février 2015.

O’Brien, Barbara. [S. d.]. « Parinirvana. How the Historical Buddha Entered Nirvana ». About.com. En ligne. [http://buddhism.about.com/od/buddhistholidays/a/nirvanaday.htm]. Consulté le 10 février 2015.

 

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page