Vendredi 14 avril – Christianisme : Vendredi saint Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Le Vendredi saint commémore le procès du Christ à la suite de son arrestation et sa mort sur la croix. Il s’agit donc d’un jour de deuil, triste, propice à la r Le Vendredi saint commémore le procès du Christ à la suite de son arrestation et sa mort sur la croix. Il s’agit donc d’un jour de deuil, triste, propice à la r Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Vendredi 14 avril – Christianisme : Vendredi saint

Vendredi 14 avril – Christianisme : Vendredi saint

vendredi saintLe Vendredi saint commémore le procès du Christ à la suite de son arrestation et sa mort sur la croix. Il s’agit donc d’un jour de deuil, triste, propice à la réflexion sur le sens de la souffrance et à la prière. Dans certaines traditions, on rejoue le chemin de croix de Jésus.

La mort du Christ étant au cœur de la foi chrétienne, le Vendredi saint est une journée des plus importantes dans toutes les traditions chrétiennes.

Références

[S. a.]. [S. d.]. « Vendredi saint ». Croire. Questions de vie, question de foi. En ligne. [http://www.croire.com/Definitions/Fetes-religieuses/Vendredi-saint]. Consulté le 29 mars 2015.

Fairchild, Mary. [S. d.]. « What is Good Friday? ». About.com. En ligne. [http://christianity.about.com/od/holidaytips/qt/whatisgoodfrida.htm¸. Consulté le 29 mars 2015.

Holcroft, Bruno. [S. d.]. « Vendredi saint ». Fédération protestante de France. En ligne. [http://www.protestants.org/index.php?id=32542]. Consulté le 29 mars 2015.

Nabert, Nathalie. 2007. « Vendredi saint : jour de souffrance ». Croire. Questions de vie, questions de foi. En ligne. [http://www.croire.com/Definitions/Fetes-religieuses/Vendredi-saint/Vendredi-saint-jour-de-souffrance]. Consulté le 29 mars 2015.

Women for Faith and Family. [S. d.]. « Good Friday ». Catholic Online. En ligne. [http://www.catholic.org/clife/lent/friday.php]. Consulté le 29 mars 2015.

 

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page