Noël 2016 : Suggestions LMD de cadeaux de dernière minute Reviewed by Monsdeorum on . Encore une fois, l’équipe LMD pense aux retardataires et vous propose cette année sa liste de suggestions de cadeaux de Noël de dernière minute. Cette année, le Encore une fois, l’équipe LMD pense aux retardataires et vous propose cette année sa liste de suggestions de cadeaux de Noël de dernière minute. Cette année, le Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Actualités » Noël 2016 : Suggestions LMD de cadeaux de dernière minute

Noël 2016 : Suggestions LMD de cadeaux de dernière minute

Encore une fois, l’équipe LMD pense aux retardataires et vous propose cette année sa liste de suggestions de cadeaux de Noël de dernière minute. Cette année, les écrits apocryphes et gnostiques ainsi que la religion sous un regard artistique sont les thèmes qui ont majoritairement retenu notre attention. Une petite exception : un ouvrage dédié au judaïsme hassidique. N’hésitez pas à nous proposer vos coups de cœur 2016 dans la section « commentaires » !

À la recherche d’un cadeau plus humoristique ? Revoyez notre Top 5 des cadeaux de dernière minute à l’image de Jésus (2015).

Joyeux Noël !

B. Pouderon – J.-M. Salamito et V. Zarini (dir.), Premiers écrits chrétiens (Bibliothèque de la Pléiade, 617), Paris, Gallimard, 2016, 1648 p.

Ce livre vient s’ajouter à d’autres numéros déjà parus dans la collection La Bibliothèque de la Pléiade. Il figure maintenant au côté des deux volumes des Écrits apocryphes chrétiens (no 442 et 516) et du volume des Écrits gnostiques (no 539). Il s’agit d’un numéro fort intéressant et très attendu qui regroupe des écrits chrétiens de la fin du Ier siècle jusqu’à l’aube du IIIe siècle. On y trouve des écrits des Pères apostoliques, comme Clément et Ignace, des apologistes du IIe siècle, comme Justin et Aristides, et des hérésiologues, comme Irénée de Lyon. On y trouve également des écrits moins connus, comme les extraits de Théodote. Y figurent également des extraits de textes non chrétiens qui ont une signification importante pour la connaissance de ce phénomène religieux. On pense ici aux extraits de Flavius Josèphe, le célèbre historien juif, et ceux d’historiens romains, comme Suétone. Ce numéro permet de retourner aux sources des discussions qui ont animé les chrétiens des premiers siècles tant en ce qui concerne des interactions avec les non-chrétiens, des disputes avec ceux qui sont jugés « hérétiques », que des propos tout simplement dirigés à l’endroit des chrétiens.

R. Burnet, Les apocryphes. Témoins d’une Église plurielle (Parole en liberté), Cabédita, Bière, 2016, 96 p.

Régis Burnet est professeur du Nouveau Testament à l’Université Catholique de Louvain et est également présentateur de l’émission de télévision La Foi prise au mot. Ce livre tente de renverser deux conceptions que l’on a trop souvent lorsque l’on aborde les textes apocryphes. L’auteur cherche, en premier lieu, à réfuter les préjugés et le sensationnalisme de certaines productions populaires. En second lieu, il déconstruit une fausse conception à l’égard des apocryphes : leur caractère interdit. L’auteur cherche ainsi à montrer que ces textes sont essentiels à la compréhension de l’histoire du christianisme. À cet effet, la lecture de ces textes révèle que l’Église des premiers siècles était loin d’être monolithique.

M. Scopello, Les évangiles apocryphes, édition revue et augmentée (Les clés du sacré), Paris, Presses de la Renaissance, 2016, 160 p.

Madeleine Scopello est une spécialiste de l’histoire religieuse des premiers siècles chrétiens et de la fin de l’Antiquité. On la connaît particulièrement pour ses travaux sur le gnosticisme et sur le manichéisme. Ce livre est une nouvelle édition « revue et augmentée » du même titre initialement paru en 2007 chez la maison d’édition française Plon, dans la collection « Petite bibliothèque des spiritualités ». Il s’agit d’un livre d’introduction aux évangiles apocryphes qui s’adresse, bien entendu, au grand public. Son introduction prend soin de définir ce que sont les textes apocryphes et elle présente successivement la compréhension de ce qu’est l’apocryphicité de ces textes du point de vue de ceux qui les ont écrits et de ceux qui les ont contestés. Dans ce livre, l’auteur aborde autant les « évangiles apocryphes chrétiens » que les « évangiles apocryphes gnostiques ». Lisez le compte-rendu de Jeffery Aubin sur LMD.

R. Hureaux, Gnose et gnostiques. Des origines à nos jours, Paris, Desclée de Brouwer, 2015, 268 p.

Roland Hureaux offre dans ce livre un survol de la gnose à travers les siècles. Il commence son parcours avec les grands gnostiques de l’Antiquité comme Basilide, Valentin, Marcion. Il présente par la suite la pensée de Mani qui a donné lieu au manichéisme. Il fait un arrêt au XIVe siècle pour présenter un phénomène gnostique de la renaissance, les cathares qui constituent le dernier avatar de la gnose européenne. Cela donna par la suite lieu à plusieurs mouvements et traditions initiatiques qui se poursuivent jusqu’à la modernité. L’auteur étudie ce phénomène jusqu’à nos jours en le retraçant dans l’art et la littérature.

S. Malarde, La vie secrète des hassidim : origine, organisation et sorties des communautés ultra-orthodoxes, Montréal, YXZ éditeur, 2016, 223 p.

Au moyen de son excellente plume, Sandrine Malarde offre dans son premier livre une incursion objective dans cet univers généralement méconnu du judaïsme hassidique, ainsi que du phénomène de « sortie » qu’expérimentent un nombre croissant d’individus issus de ce milieu très conservateur. Cet essai constituera une source de qualité pour ceux et celles qui souhaiteront mieux comprendre sans jugements les communautés hassidiques. (Compte-rendu LMD disponible sous peu.)

D. Robitaille – P. Bernier – C. Dufour, Mémoires d’un Monastère. Regard sur le quotidien des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec, Québec, Les éditions GID, 2015, 172 pages.

Deux banques de photos inédites proposent deux regards très personnels, intimistes et émouvants, sur deux époques bien différentes (1978 et 2008), dans un lieu jusque-là méconnu du public : le monastère des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec. Ces photos traversent les saisons, témoignent avec simplicité et vivacité de la vie au monastère, des temps de prière, de travail et de détente. Elles illustrent de façon éloquente ce qui fait l’âme de ce lieu qui fut habité pendant plus de trois siècles par une communauté de soignantes entièrement dédiées à la prière et au soin des malades. (Une version anglaise est aussi disponible)

Jean Philippe et Damien, La Saga Bulle, Québec, BerBer, 5 tomes, 2012-2016.

La série BD Bulle raconte l’histoire de la fin du monde causée par le virus « grippe Z ». Les créateurs ont puisé des idées pour leur histoire dans plusieurs religions du monde, mais aussi dans les théories conspirationnistes en vogue au Québec ou encore dans des croyances populaires comme celle de l’Ère du Verseau. L’une des principales sources d’inspiration serait d’ailleurs la théosophie. Évidemment, le tout sur fond d’invasion de zombies en sol québécois.

François Nault, L’Évangile de la paresse, Montréal, Médiaspaul, 2016, 158 p.

L'Évangile de la paresseC’est avec beaucoup d’humour, de légèreté et d’esprit que François Nault, professeur d’exégèse et de théologie à Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval, s’adonne dans cet opuscule à une relecture de certains épisodes de l’Ancien et du Nouveau Testament afin de montrer à travers quelques tableaux que la paresse est au cœur de l’enseignement biblique, qu’« elle fait de nous des saints, des vivants ». La période des fêtes est idéale pour se laisser séduire par cette réflexion sur la paresse comme art de vivre, comme philosophie, et à laquelle le Christ nous convie.

M.-C. Boerner – A. Bednorz, Angelus & Diabolus. Anges, diables et démons dans l’art chrétien occidental, Paris, Citadelles & Mazenod, 2015, 807 pages.

Cet ouvrage monumental s’intéresse à la question des anges, des diables et des démons de l’Antiquité jusqu’à nos jours. Ces personnages, associés aux sphères du ciel et de l’enfer, se retrouvent également au premier plan des 820 illustrations couleur des œuvres d’arts qui sont abordées dans cette majestueuse enquête sur ces êtres qui ont fortement marqué les mentalités durant le Moyen-Âge. Il est vrai que les anges et les démons ont largement inspiré les artistes qui, à travers les âges, ont tenté de leur donner une apparence. Cet ouvrage, que nous recommandons en raison de sa qualité remarquable, fera l’objet d’un compte-rendu détaillé dans les prochaines semaines. Publié en français aux éditions Citadelles & Mazenod, il est d’abord paru en version originale aux éditions H. F. Ullmann qui ont également fait paraître Gothique : Le pouvoir de l’image. Art profane et sacré du Moyen Âge, de 1140-1500 dont nous vous avions parlé en septembre dernier. Un livre de collection grand format qui ravira les amateurs d’arts !

A propos de l'auteur

Maître de la montagne

Du haut de sa montagne, Monsdeorum distribue humblement les créations inédites de ses collaborateurs

Nombre d'entrées : 374

Commentaires (2)

  • Pr S. Feye

    Que diriez-vous d’offrir « Le Fil de Pénélope » d’Emmanuel d’Hooghvorst (Beya Editions)? Ca change un peu, non?

    Répondre
    • Monsdeorum

      Bonjour M. Feye,

      Merci pour votre suggestion d’ouvrage, cela est très apprécié. L’équipe éditoriale LMD propose évidemment ce que ses membres connaissent, ce pour quoi nous sommes plus qu’heureux que de recevoir des suggestions de nos lecteurs!

      Salutations,

      – L’équipe éditoriale

      Répondre

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page