Lundi 7 mars – Hindouisme : Mahāshivarātri Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . La nuit précédant la nuit sans lune de chaque mois est dédiée, dans l’hindouisme, au dieu de la destruction et des recommencements, Shiva : on l’appelle Shivarā La nuit précédant la nuit sans lune de chaque mois est dédiée, dans l’hindouisme, au dieu de la destruction et des recommencements, Shiva : on l’appelle Shivarā Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Lundi 7 mars – Hindouisme : Mahāshivarātri

Lundi 7 mars – Hindouisme : Mahāshivarātri

Bangalore_ShivaLa nuit précédant la nuit sans lune de chaque mois est dédiée, dans l’hindouisme, au dieu de la destruction et des recommencements, Shiva : on l’appelle Shivarātri. La grande nuit de Mahāshivarātri est une fête particulièrement importante pour les shivaïtes, mais aussi pour tous les hindous. Elle a lieu lors du mois de māgha, ou encore celui de phālguna.

Shiva Natarāja | Artiste : Arumugam Manivelu

Shiva Natarāja | Artiste : Arumugam Manivelu

Lors de cette nuit, les fidèles jeûnent et prient toute la nuit. Dans les temples, quatre pūjās (cérémonies) ont lieu entre 18h et 6h : des libations sont offertes à Shiva via le linga, symbole phallique de la fécondité rattaché à ce dieu. On y verse du lait lors d’une première pūjā, puis du lait caillé trois heures plus tard, suivi de beurre clarifié (ghee) et finalement de miel. Le jeûne de Mahāshivarātri est particulièrement pratiqué par les jeunes femmes, qui espèrent avoir un époux aussi bon que Shiva.

La célébration de Mahāshivarātri est reliée à divers événements mythologiques de la vie de Shiva. On y fête entre autres son mariage avec la déesse Pārvatī, réincarnation de Satī, première amoureuse de Shiva. L’une des représentations de Shiva étant Natarāja, le seigneur de la danse, Mahāshivarātri est aussi la commémoration de la nuit lors de laquelle il réalisa sa danse cosmique.

Offrandes sur un linga

Offrandes sur un linga

La grande nuit de Shiva est aussi reliée à deux autres histoires. La première se déroule lors du barattage de l’océan de lait, raconté dans le Mahābhārata, alors que Shiva but un poison (qui laissa sa gorge bleue) afin d’épargner tous les êtres. La deuxième est celle de Lubdhaka, un pauvre homme perdu dans la forêt à la tombée de la nuit qui se réfugie dans un arbre bael (arbre sacré consacré à Shiva) pour se protéger des bêtes sauvages. Afin de rester éveillé, il cueillit une par une les feuilles de l’arbre en chantant pour Shiva. Au matin, il se rendit compte que les feuilles étaient tombées sur un linga qu’il n’avait pas aperçu avant. Shiva, à qui cette dévotion spontanée avait plu, bénit l’homme et lui permit de sortir vivant de la forêt.

Références

[S. a.]. [S. d.]. « Shivaratri ». Temple Sri Manika Vinayakar Alayam. En ligne. [http://www.templeganesh.fr/shivaratri.htm]. Consulté le 16 février 2015.

[S. a.]. 2014. « Maha Shivaratri 2014 : The Great Night of Lord Shiva ». Huff Post Religion. En ligne. [http://www.huffingtonpost.com/2014/02/25/maha-shivaratri-2014_n_4855958.html]. Consulté le 16 février 2015.

BBC. 2009. « Mahashivratri ». BBC – Religions. En ligne. [http://www.bbc.co.uk/religion/religions/hinduism/holydays/mahashivratri.shtml]. Consulté le 16 février 2015.

Ceballos, Ananda et al. 2012. « Śivarātri, la nuit de Śiva et Mahāśivarātri, la grande nuit de Śiva ». Dans Courau, Thierry-Marie et Henri de La Hougue (dir.). Rites. Fêtes et célébrations de l’humanité : 535-540. Paris : Bayard.

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page