Dimanche 17 janvier – Foi bahá’íe : Journée mondiale des religions Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Chaque année depuis 1950, les bahá’ís à travers le monde organisent des rencontres multiconfessionnelles pour célébrer la journée mondiale des religions. Le tou Chaque année depuis 1950, les bahá’ís à travers le monde organisent des rencontres multiconfessionnelles pour célébrer la journée mondiale des religions. Le tou Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Dimanche 17 janvier – Foi bahá’íe : Journée mondiale des religions

Dimanche 17 janvier – Foi bahá’íe : Journée mondiale des religions

RELIGIONSChaque année depuis 1950, les bahá’ís à travers le monde organisent des rencontres multiconfessionnelles pour célébrer la journée mondiale des religions. Le tout se fait évidemment dans un esprit d’ouverture et de paix, en mettant l’accent sur ce qui unit les différentes confessions.

À Ottawa, une importante célébration a généralement lieu à l’hôtel de ville.

Références

Communauté bahá’íe d’Ottawa. 2014. « World Religion Day 2015. Service : The Heartbeat of Community ». The Bahá’í Community of Ottawa. En ligne. [http://www.bahai-ottawa.org/press_releases_2014.html]. Consulté le 16 janvier 2015.

Communauté bahá’íe du Canada. 2013. « Justice et compassion au cœur de la Journée mondiale de la religion à Victoria, en Colombie-Britannique ». Service canadien de nouvelles bahá’íes. En ligne. [http://www.bahainews.ca/fr/node/814]. Consulté le 16 janvier 2015.

Communauté bahá’íe internationale. 2002. « World Religion Day Celebrated by Baha’i Communities Around the World ». Bahá’í World News Service. En ligne. [http://news.bahai.org/story/151]. Consulté le 16 janvier 2015.

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page