Lundi 7 au lundi 14 décembre – Judaïsme : Hanouccah Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Hanouccah est une fête juive qui célèbre un miracle : celui d’une lampe qui aurait dû brûler une journée, mais qui a brûlé pendant huit jours. Au deuxième siècl Hanouccah est une fête juive qui célèbre un miracle : celui d’une lampe qui aurait dû brûler une journée, mais qui a brûlé pendant huit jours. Au deuxième siècl Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Lundi 7 au lundi 14 décembre – Judaïsme : Hanouccah

Lundi 7 au lundi 14 décembre – Judaïsme : Hanouccah

Hanouccah est une fête juive qui célèbre un miracle : celui d’une lampe qui aurait dû brûler une journée, mais qui a brûlé pendant huit jours.

hanukkiahAu deuxième siècle avant l’ère chrétienne, des juifs se révoltèrent contre l’occupation gréco-syrienne de leur territoire. C’est ce qu’on appelle la Révolte des Maccabées, du surnom donné aux leaders des rebelles (Maccabée veut dire « marteau »). La population juive put ainsi reprendre le contrôle de Jérusalem, et retrouver son Temple profané par la religion grecque. Ce faisant, les juifs voulurent allumer la grande menorah (chandelier à sept branches) du Temple, mais ils ne trouvèrent qu’une petite fiole d’huile d’olive, suffisante pour une journée de lumière. Or, la menorah resta allumée huit jours durant.

Ainsi, Hanouccah commémore à la fois ce miracle et la victoire des Maccabées, tout en étant un rappel que, comme les lampes de Jérusalem, les juifs (que l’Histoire n’a pas épargnés) ont survécu et préservé leur religion jusqu’à ce jour.

DreidelLa coutume

Hanouccah dure huit jours, qui ne sont toutefois pas fériés. La principale tradition est l’allumage de la hanoucciah, la menorah spéciale d’Hanouccah qui comporte neuf branches (huit chandelles, plus une qui sert à allumer les autres). Chaque soir durant la fête, il faut allumer une chandelle de plus (une le premier jour, deux le deuxième, etc.).

Comme l’huile d’olive est au centre de l’histoire d’Hanouccah, elle est aussi présente dans la cuisine de cette fête : on mange entre autres des beignes appelés sufganiot et des latkes, soit des galettes de pommes de terre frites. Il est de coutume d’échanger des cadeaux lors de Hanouccah (emballés de bleu et de blanc, les couleurs de la fête), et de jouer aux toupies. Les dreidels sont les toupies à quatre faces utilisées à cette occasion. Sur chacune de leurs faces se trouve une lettre hébraïque, les premières de la phrase Nes Gadol Hayah Sham : un grand miracle est arrivé là-bas. Selon la lettre sur laquelle on tombe en faisant tourner la toupie, on peut ainsi remporter le butin qui est au centre de la table, être obligé d’y ajouter quelque chose, etc.

Références

[S. a.]. 2011. « Qu’est-ce que ‘Hanouka? ». Chabad.org. En ligne. [http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/594458/jewish/Quest-ce-que-Hanouka.htm]. Consulté le 16 décembre 2014.

[S. a.]. 2014. « Hanukkah 2014 : Dates, Rituals, History and How-Tos for Celebrating the Festival of Lights ». Huffington Post. En ligne. [http://www.huffingtonpost.com/2014/12/14/hanukkah-2014_n_6295586.html?utm_hp_ref=religion&ir=Religion]. Consulté le 16 décembre 2014.

Falcon, Ted (rab.), David Blatner et Josy Eisenberg. 2008. « La fête de H’anouccah ». Le judaïsme pour les nuls : 265-273. Paris : Éditions First.

Spiro, Ken (rab.). 2004. « La révolte des Maccabées ». Lamed.fr. En ligne. [http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=28]. Consulté le 16 décembre 2014.

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 121

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page