Compte-rendu | Faire le tour du monde en pèlerinage Reviewed by Éric Laliberté on . Le pèlerin-randonneur fait de plus en plus parler de lui et son activité marquera sans doute ce siècle. Fabienne Bodan, Bretonne d’origine, le confirme par un g Le pèlerin-randonneur fait de plus en plus parler de lui et son activité marquera sans doute ce siècle. Fabienne Bodan, Bretonne d’origine, le confirme par un g Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Critiques » Compte-rendu | Faire le tour du monde en pèlerinage

Compte-rendu | Faire le tour du monde en pèlerinage

Le pèlerin-randonneur fait de plus en plus parler de lui et son activité marquera sans doute ce siècle. Fabienne Bodan, Bretonne d’origine, le confirme par un guide de plus de 470 pages qu’elle vient de publier aux Éditions Ouest-France : Guide des chemins de pèlerinage du monde. Ayant recensé près de 800 chemins de pèlerinage, elle propose d’en faire un tour du monde, toutes traditions confondues. Cet ouvrage inédit rappelle combien cette pratique séculaire, loin de s’éteindre, continue d’en faire marcher plus d’un.

Guide des chemins de pèlerinage du monde

L’origine du livre

Journaliste spécialisée dans les technologies de l’information, ayant connu une carrière très active, Fabienne Bodan s’est retirée après une étape de vie difficile où elle a été gravement malade. Son parcours de rémission l’a conduite à questionner son mode de vie et à explorer différentes alternatives en soins de santé. Dès lors, elle adopte un nouveau style de vie où la marche, déjà bien présente, se confirme comme moteur de son existence. Grande randonneuse, riche de trente-cinq années de pérégrinations à travers le monde (Compostelle, l’Himalaya, les Andes, etc.), ses années d’exploration et de cheminement personnel l’amènent à s’intéresser aux différentes traditions pèlerines. Le travail débute par un blogue, puis s’en suit une revue de presse qui se transforme rapidement en ouvrage de recension internationale d’envergure.

Grâce à ce travail, elle est aujourd’hui en mesure d’offrir un guide aux fiches descriptives détaillées, simple à consulter et illustré par l’excellent travail de cartographie de Morgan Gransard, une jeune graphiste bretonne résidant à Montréal. Plusieurs photographies viennent soutenir ce travail de moine et rendre un hommage tout en couleurs aux différents chemins recensés.

Fabienne Bodan | Photo: courtoisie de l’auteure

Faire le tour du monde à pied ou à vélo

Le guide est découpé par continent. L’Europe y figure en tête de liste avec 31 itinéraires culturels homologués par le Conseil de l’Europe et plus d’une centaine d’autres répartie sur l’ensemble de son territoire. Bien entendu, les chemins de Compostelle y prennent une large part et chevauchent plusieurs des autres chemins. Ces derniers partent d’aussi loin qu’Athènes, Kiev ou Varsovie ou même Trondheim, en Norvège. Fait intéressant, les chemins maritimes et cyclistes y sont aussi indiqués. Le guide relève d’ailleurs le pèlerinage marin de la Via Ushuaia débutant en Antarctique (14 075 km), le plus long chemin de Compostelle. Une section est aussi consacrée aux 15 Eurovélo routes dont l’ensemble du tracé sera terminé en 2020.

Les liens entre le continent asiatique et l’Europe sont principalement tissés par des prolongements des chemins européens qui conduisent jusqu’à Jérusalem. C’est toutefois sur le continent asiatique que nous retrouverons le plus de pèlerinages issus de traditions diverses. Que ce soit la Rumî Trail au Moyen-Orient (7 000 km), pèlerinage musulman suivant les traces du mystique soufi Rumî en passant par La Mecque; les pèlerinages hindous qui sont très courts, mais qui donnent lieu à de grandes fêtes comme la Kumbha Mela; les pèlerinages bouddhistes des environs de l’Inde ou encore les multiples pèlerinages chinois ou japonais (dont le plus connu sur l’île de Shikoku) y sont aussi présentés. Il est à noter que, parmi l’ensemble de ces chemins de pèlerinage, plusieurs sont peu documentés et les descriptifs sont parfois très maigres.

Extrait tiré du livre Guide des chemins de pèlerinage du monde de Fabienne Bodan | Photo: courtoisie de l’auteure

Le continent américain est pour sa part doté d’une multitude de chemins de pèlerinage qui vont du religieux au séculier. Du Wisconsin Way au Chemin des Sanctuaires en passant par la route des Incas, le Machu Picchu ou les Sentiers entre Vents et Marées des Iles-de-la-Madeleine, les possibilités sont nombreuses, sauf dans les provinces anglophones du Canada, où l’auteure en souligne la rareté.

Enfin, l’Afrique et l’Océanie prennent peu de place dans ce guide avec seulement une douzaine de chemins chacun. Il est cependant intéressant d’observer que près de la moitié des chemins de pèlerinage en Océanie ont été inspirés par Compostelle. Aussi, les chemins allant vers des sites sacrés des aborigènes y sont bien mis en valeur. Il est possible de marcher la Nouvelle-Zélande, d’un bout à l’autre, en traversant plusieurs de ces sites.

La notion de « chemin de pèlerinage »

Ce guide, aux nombreuses qualités, amène toutefois à questionner la notion de « chemin de pèlerinage ». Plusieurs des chemins présentés semblent être davantage des chemins de longue randonnée que de pèlerinage. Sur quoi l’auteure se base-t-elle pour qualifier un chemin de « pèlerinage »? Fabienne Bodan nous explique avoir axé sa sélection sur le fait que ces chemins traversent ou se terminent sur des lieux sacrés. Or, quel chemin ne passe pas devant une église, un temple ou ne traverse pas un site sacré autochtone? Est-ce le chemin ou l’expérience qui fonde le pèlerinage? Dans un tel contexte, la notion de pèlerinage devient soudainement floue et des sites tels que Stonehenge ou Nazca auraient dû apparaitre dans un tel guide. À titre d’expérience spirituelle, les sentiers du Kilimandjaro, de l’Everest ou du Mont-Blanc mériteraient aussi d’être mentionnés. Et si tel est le cas, pourquoi ne pas inclure les célèbres randonnées du Pacific Crest Trail ou de l’Appalachian Trail Conservancy en Amérique du Nord?

Ce guide a bien la limite de son envergure, il ne peut tout contenir. Il est néanmoins un excellent point de départ pour quiconque veut explorer de nouveaux chemins et dénicher les bonnes adresses pour en apprendre davantage. Marquant un précédent dans l’aventure du pèlerinage de longue randonnée autour du monde, il en est dorénavant le point de départ.

Fabienne Bodan pose fièrement avec son Guide| Photo: courtoisie

Un compte-rendu d’Éric Laliberté

Bodan, Fabienne, Guide des chemins de pèlerinages du monde, Rennes, Ouest-France, 2018, 472 pages .
Ean : 9782737379109
Prix : 30,00 €



A propos de l'auteur

Collaborateur

Éric Laliberté est doctorant en théologie et agit comme observateur-participant dans le milieu du pèlerinage de longue randonnée, au Québec et en Europe, depuis une dizaine d'années. Il est directeur et cofondateur du centre de formation et d'accompagnement: Bottes et Vélo - Le pèlerin dans tous ses états, un centre visant à soutenir le pèlerin dans sa démarche. Actuellement, ses recherches s'intéressent à l'absence d'accompagnement spirituel du pèlerin-randonneur. Rédacteur d’un blogue portant sur le sujet, il est également l’auteur d’un roman voulant explorer l’expérience du pèlerinage à Compostelle, Le champ d’étoiles. Il est également membre étudiant de la Chaire Jeunes et religions de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval.

Nombre d'entrées : 4

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page