Mercredi 3 février – Shintoïsme : Setsubun-sai Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . [caption id="attachment_3028" align="alignright" width="207"] Setsubun no Oni | Katsushika Hokusai[/caption] Setsubun-sai est la fête du début du printemps dans [caption id="attachment_3028" align="alignright" width="207"] Setsubun no Oni | Katsushika Hokusai[/caption] Setsubun-sai est la fête du début du printemps dans Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Mercredi 3 février – Shintoïsme : Setsubun-sai

Mercredi 3 février – Shintoïsme : Setsubun-sai

Setsubun no Oni | Katsushika Hokusai

Setsubun no Oni | Katsushika Hokusai

Setsubun-sai est la fête du début du printemps dans la tradition japonaise. La pratique la plus connue de ce festival est le lancer d’haricots, appelé mamemaki. Elle est tenue depuis la période Muromashi (XIVe-XVIe siècles). On y lance en effet des haricots rôtis en clamant « Oni wa soto! Fuku wa uchi! », c’est-à-dire une invitation au mal de s’éloigner et à la bonne fortune d’entrer. De tels lancers de haricots ont également lieu dans les temples shintos et bouddhiques, parfois en présence de célébrités ou de lutteurs sumo. D’autres gestes visant à éloigner le mal, comme le port de masques et le tir à l’arc, sont également pratiqués.

La coutume veut que ceux qui mangent dans la journée le même nombre de haricots (ayant été lancés) que leur âge compte d’années aient ensuite une année heureuse et en santé.

Références

Japan National Tourism Organization. [S. d.]. « Setsubun (Bean-Throwing Festival) ». Japan : The Official Guide. En ligne. [http://www.jnto.go.jp/eng/attractions/event/traditionalevents/a70a_fes_setsubun.html]. Consulté le 17 janvier 2015.

Mishima, Shizuko. [S. d.]. « Setsubun. Bean Throwing Festival ». About.com. En ligne. [http://gojapan.about.com/cs/japanesefestivals/a/setsubun.htm]. Consulté le 17 janvier 2015.

Sosnoski, Daniel. 1996. « Setsubun. Bean-Throwing Ceremony ». Introduction to Japanese Culture : 9. North Clarendon (VT) : Tuttle Publishing.

 

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 120

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page