Dimanche 6 décembre – Christianisme : Saint-Nicolas Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . La Saint-Nicolas est célébrée dans le nord et l’est de l’Europe : Belgique, Pays-Bas, France, Luxembourg, Allemagne, Pologne, Ukraine, Croatie, République tchèq La Saint-Nicolas est célébrée dans le nord et l’est de l’Europe : Belgique, Pays-Bas, France, Luxembourg, Allemagne, Pologne, Ukraine, Croatie, République tchèq Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Dimanche 6 décembre – Christianisme : Saint-Nicolas

Dimanche 6 décembre – Christianisme : Saint-Nicolas

St Nicolas et les enfantsLa Saint-Nicolas est célébrée dans le nord et l’est de l’Europe : Belgique, Pays-Bas, France, Luxembourg, Allemagne, Pologne, Ukraine, Croatie, République tchèque et bien d’autres fêtent le saint patron des enfants.

Saint Nicolas serait né au troisième siècle de l’ère chrétienne, dans ce qui est maintenant la Turquie. Vers l’âge de 30 ans, il serait devenu évêque de la ville de Myra. Celui qui est ainsi connu sous le nom de Nicolas de Myre serait mort le 6 décembre, mais on ignore en quelle année. De nombreuses légendes entourent sa vie, mais on raconte qu’il aurait notamment préservé trois filles de la prostitution en leur fournissant une dot, qu’il aurait sauvé trois innocents de la peine de mort et qu’il aurait ramené à la vie trois jeunes enfants tués par un boucher, dont les cadavres étaient conservés dans un saloir.

Sous les traits d’un homme à la longue barbe blanche, portant la mitre et la crosse de l’évêque et généralement habillé de rouge, saint Nicolas visite les maisons dans la nuit du 5 au 6 décembre afin d’y laisser des friandises et des petits présents aux enfants qui ont été sages. Les enfants turbulents reçoivent quant à eux de la paille ou du charbon du Père Fouettard, l’acolyte menaçant de Nicolas.

St NicolasLes enfants laissent généralement, près de l’âtre, de l’eau et une carotte pour l’âne de saint Nicolas, et du vin pour ce dernier.

Lui-même inspiré de divers personnages mythologiques, comme le dieu Odin et les lutins scandinaves, le personnage de saint Nicolas est à l’origine de celui du Père Noël. Santa Claus dérive du néerlandais pour saint Nicolas : Sinterklaas.

Références

Lempereur, Françoise. 2009. « Saint Nicolas, de l’histoire à la légende ». Culture, le magazine culturel de l’Université de Liège. En ligne. [http://culture.ulg.ac.be/jcms/prod_133018/fr/saint-nicolas-de-l-histoire-a-la-legende]. Consulté le 5 décembre 2014.

Perrot, Martyne. 2004. « Le Père Noël vient de loin ». Évangile et liberté, 184. En ligne. [http://www.evangile-et-liberte.net/elements/numeros/184/article8.html]. Consulté le 5 décembre 2014.

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 120

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page