Mercredi 10 février – Christianisme (catholicisme) : Mercredi des cendres Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . Le Mercredi des Cendres est la première journée du Carême dans l’Église catholique. Le Carême, du latin quadragesima dies – le quarantième jour -, est, comme so Le Mercredi des Cendres est la première journée du Carême dans l’Église catholique. Le Carême, du latin quadragesima dies – le quarantième jour -, est, comme so Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Mercredi 10 février – Christianisme (catholicisme) : Mercredi des cendres

Mercredi 10 février – Christianisme (catholicisme) : Mercredi des cendres

Le Mercredi des Cendres est la première journée du Carême dans l’Église catholique. Le Carême, du latin quadragesima dies – le quarantième jour -, est, comme son nom l’indique, une période de quarante jours précédant Pâques. En fait, la période allant du mercredi des Cendres à Pâques est de plus de 40 jours, mais les dimanches ne sont pas comptabilisés dans cette période de pénitence. Le nombre 40 rappelle à la fois les 40 ans au désert des Hébreux sortis d’Égypte et les 40 jours au désert de Jésus.

Le Carême est une préparation à la fête la plus importante du christianisme, Pâques, moment de la résurrection du Christ. Dans les premiers siècles de l’Église, certains pénitents ayant commis des péchés capitaux passaient le Carême en… quarantaine, c’est-à-dire qu’ils étaient tenus à l’écart de la communauté, couverts de cendres et qu’ils devaient éviter de se couper les cheveux, d’avoir des relations sexuelles, de consommer de l’alcool et de la viande, de prendre un bain, etc.

Cross of ashesCette coutume fut modifiée petit à petit. Aujourd’hui, dans l’Église catholique, seuls le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint sont jours de jeûne, les autres vendredis du carême sont « sans viande » et le Mercredi des Cendres est le moment lors duquel le prêtre trace une croix sur le front des fidèles avec les cendres provenant des rameaux du Dimanche des Rameaux de l’année précédente. Faisant ce geste, le prêtre prononce « Convertis-toi et crois à l’Évangile » et « Oui, tu es poussière et à cette poussière tu retourneras ». En effet, l’utilisation de cendres rappelle aux pécheurs que la mort est la conséquence du péché.

Le Carême n’est pas vraiment pratiqué dans les communautés protestantes, pour lesquelles la grâce de Dieu est un don, et non quelque chose que l’on peut mériter par des pratiques. Toutefois, certaines Églises, comme les Églises luthériennes, recommandent une légère pénitence, comme de ne pas manger de viande le Vendredi Saint et de réfléchir à ses péchés.

Références

[S. a.]. 2015. « Pourquoi des cendres? ». Croire. Questions de vie, questions de foi. En ligne. [http://www.croire.com/Definitions/Fetes-religieuses/Mercredi-des-Cendres/Pourquoi-des-cendres]. Consulté le 18 février 2015.

Bricout, Hélène et Bénédicte-Marie Mariolle. 2012. « La préparation à la fête de Pâques : Le carême ». Dans Courau, Thierry-Marie et Henri de La Hougue (dir.). Rites. Fêtes et célébrations de l’humanité : 249-254. Paris : Bayard.

Cadet, Dominique. [S. d.]. « Mercredi des cendres, entrée en carême ». Portail de la liturgie catholique. En ligne. [http://www.liturgiecatholique.fr/Le-mercredi-des-cendres.html]. Consutlé le 18 février 2015.

Gschwind, Benoît. 2014. « Définition du mot “carême” ». Croire. Questions de vie, questions de foi. En ligne. [http://www.croire.com/Definitions/Fetes-religieuses/Mercredi-des-Cendres/Definition-du-mot-careme]. Consulté le 18 février 2015.

Hoyeau, Céline. 2010. « Le Carême est inconcevable pour nous protestants ». La Croix. En ligne. [http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Le-Careme-est-inconcevable-pour-nous-protestants-_NG_-2010-02-18-546927]. Consulté le 18 février 2015.

Vogler, Astrid. [S. d.]. « Le carême ». Fédération protestante de France. En ligne. [http://www.protestants.org/index.php?id=32456]. Consulté le 18 février 2015.

 

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 119

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page