La Nation Essénienne Reviewed by Frédérique Bonenfant on . Depuis la publication de ce texte, l'Église essénienne chrétienne a modifié certaines de ses pratiques, notamment en matière de structure organisationelle. Pour Depuis la publication de ce texte, l'Église essénienne chrétienne a modifié certaines de ses pratiques, notamment en matière de structure organisationelle. Pour Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Dossiers » Nouveaux mouvements religieux » La Nation Essénienne

La Nation Essénienne

Depuis la publication de ce texte, l’Église essénienne chrétienne a modifié certaines de ses pratiques, notamment en matière de structure organisationelle. Pour avoir la version à jour du dossier, référez-vous à la fiche dédiée au groupe sur le site du C.R.O.I.R..

Un peu d’histoire…

Depuis la découverte des manuscrits de la Mer Morte, le mythe des Esséniens a su alimenter de nombreux groupes religieux et philosophiques à travers le monde. Le Dr. Edmond Bordeaux Székely (1905-1979) publiait en 1937 une traduction d’un mystérieux texte araméen conservé dans la bibliothèque secrète du Vatican. Le titre original de Gospel of Peace of Jesus Christ by the Disciple John fut modifié pour celui de Essene Gospel of John après la couverture médiatique de la découverte des manuscrits de la Mer Morte.

 

Dr. Edmond Bordeaux Székely

Dr. Edmond Bordeaux Székely

 

Depuis la création en 1937 de la Essene School (First Christian’s Essene Church) par Székely, plusieurs petites communautés vivant selon le « mode de vie essénien » ont vu le jour au sud de la France, puis au Mexique. Depuis 1990, le mouvement porte le nom de Essene Foundation et regroupe des adeptes du « essene way of living » sur la côte ouest américaine (Californie, Arizona et Oregon), à New York et en Arkansas. D’autres groupes d’influence essénienne ont vu le jour aux États-Unis, notamment the Essene Fellowship of Peace (Spiritual Church of Ataraxia), the Essene New Life Church, the Essene Order of Light et Essenes of Arkashea. Le mouvement de la Nation Essénienne se situe clairement dans la lignée idéologique des mouvements mentionnés, et prétend poursuivre l’écriture des évangiles esséniens commencée par le Dr. Székely.

Le maître à penser de la Nation Essénienne se nomme Olivier Martin, mieux connu sous le nom d’Olivier Manitara. Au début des années 1990, O. Martin publiait ses premiers ouvrages aux Éditions Télesma, sa propre maison d’édition située en France. Il ouvrit l’année suivante ce qu’il prédit être la dernière réelle école initiatique à voir le jour sur Terre : l’École de Vie et d’Esprit (19 août 1991). L’influence philosophique et spirituelle de Peter Deunov alimente les premiers travaux de O. Manitara où nous ne trouvons aucune mention des Esséniens. Son admiration pour l’œuvre du philosophe bulgare et de son principal disciple, Mikhaël Aïvanhov, lui a d’ailleurs valu d’être faussement étiqueté par les autorités françaises comme un adepte de la Fraternité Blanche Universelle (FBU), une organisation classée comme « secte » par le rapport parlementaire de 1995.

 

 

Olivier ''Manitara'' Martin | Photo : Essenia Foundation

Olivier  »Manitara » Martin | Photo : Essenia Foundation

 

Le domaine de Terranova en Aveyron regroupa une première communauté en 1992 autour de l’École de Vie et d’Olivier Martin. Un second village a vu le jour l’année suivante, cette fois au Gabon. Il faudra attendre l’année 2006 pour que la communauté devienne officiellement la Nation Essénienne et que la Fondation Essenia soit enregistrée au Québec. Au cours de la même année, la première « Ronde des Archanges » vit le jour, le rituel principal qui relie la Nation Essénienne aux sphères divines et qui lui permet de remplir un rôle précis auprès de l’humanité. En 2007, La Fondation Essenia acheta l’ancien domaine Drolet à Cookshire-Eaton pour y construire un village essénien. Olivier Manitara s’y installa l’année suivante avec sa conjointe pour se consacrer au développement de la Nation Essénienne, avec ses villages, temples, loges, écoles, maisons d’édition et autres organismes affiliés. Une branche européenne de la Fondation Essenia assure le développement des villages et loges européennes sous le même modèle que celui utilisé au Québec.

Le mythe de la création de la Nation Essénienne

hommage-au-maitre-aivanovLes Esséniens font remonter leur tradition de sagesse à Enoch, le septième descendant de la lignée d’Adam (Gn 5,9). Toujours selon leur interprétation, une suite ininterrompue de maîtres aurait succédé à Enoch dans la mission de transmettre aux hommes la « Sagesse universelle », savoir initiatique qui porte aujourd’hui le nom de « Sagesse essénienne ». L’hommage rendu aux différents maîtres de sagesse (Jésus, bouddha, Moïse, Krishna, Lao Tseu, Aïvanhov, etc.) constitue un élément récurrent dans les nombreux rituels esséniens. C’est en 2006 qu’Olivier Manitara publie l’ouvrage controversé Hommage à Omraam Mikhaël Aïvanhov, vie et œuvre d’un fils du soleil où il interprète les prophéties d’Aïvanhov, de Deunov, de Steiner et de Nostradamus pour s’autoproclamer « fils du soleil », puis maître dans de la lignée ininterrompue de la sagesse essénienne. Cette déclaration de Manitara a fait l’objet d’une mise en garde sur le site de la Fraternité Blanche Universelle qui se réclame des enseignements de Deunov et d’Aïvanhov.

Olivier Manitara perçoit tout enseignement issu des grandes traditions spirituelles et philosophiques comme faisant partie de la sagesse essénienne dont il se considère le porte-parole et le gardien. Affirmant n’être qu’un Essénien parmi les Esséniens, Manitara a tout de même fait des milliers de conférences et publié près de 200 ouvrages qui interprètent les écrits des anciens sages de toutes traditions confondues. S’il n’est pas considéré comme l’unique fondateur de la Nation Essénienne, il en est par contre l’instigateur et le maître actuel.

Structure et organisation

La Nation Essénienne est actuellement organisée autour de la Fondation Essenia, reconnue comme une corporation religieuse au Québec et au Canada. La Fondation est propriétaire du domaine de Cookshire-Eaton où habitent actuellement Olivier Manitara et sa famille, entourés d’une cinquantaine d’Esséniens. La grande majorité des activités se déroulent au village essénien, sinon à partir de celui-ci. Le village abrite l’école de formations esséniennes, le Cercle d’entraide des anges, les maisons d’édition des revues Essentiel, Cœur de Phénix et Essenia Book Publishing, les temples dédiés aux archanges ainsi que la grande salle consacrée où sont données les conférences de Manitara. Les représentants actuels de la Nation Essénienne sont en majorité membres de l’Ordre des Esséniens, ce qui les identifie comme des élèves de Manitara. L’Ordre offre par correspondance des cahiers d’étude mensuels, le magazine interne l’Essénien et la revue Essentiel, une lettre mensuelle d’Olivier Manitara à ses élèveset l’accès gratuit à toutes les loges esséniennes à travers le monde.

À travers l’Ordre des Esséniens, l’élève peut aspirer sur environ quatre années d’étude à différentes initiations  qui ne constituent pas une structure hiérarchique comme telle, mais symbolisent plutôt l’avancement de l’individu et sa capacité à officier des rituels précis.

Lorsque qu’un membre de l’Ordre des Esséniens désire parfaire ses connaissances de la sagesse essénienne et s’engager au service de la transmission du savoir, il peut également rejoindre l’Ordre des hiérogrammates, les gardiens de l’écriture sacrée (principalement les évangiles esséniens).

Au cours des dernières années, la Nation Essénienne s’est regroupée selon le modèle des loges maçonniques. Il existe présentement une Grande loge nationale essénienne au Québec (Cookshire) qui coordonne les activités des loges régionales, avec son équivalent du côté européen. Les loges régionales varient dans leurs structures selon le degré d’initiation de leurs fondateurs, allant des loges consacrées où les prêtres peuvent officier les rituels jusqu’aux simples cercles d’étude des enseignements esséniens.

Les conférences hebdomadaires de Manitara peuvent être suivies en direct sur EsseniaTv moyennant paiement mais il existe également un bon nombre de conférences offertes au grand public. La Ronde des Archanges accueille chaleureusement les non-initiés lors des festivités saisonnières, mais le rituel initiatique comme tel est réservé aux membres de l’Ordre.

L’organisation de la Nation Essénienne se développe depuis 2006 de manière exponentielle, ce qui s’explique en partie par l’engagement des initiés des degrés supérieurs qui reçoivent la mission de créer des œuvres sociales esséniennes. L’objectif de créer un système social ainsi qu’une économie parallèles est clairement identifié dans certaines conférences de Manitara.

Croyances/dogmes/vision du monde

Emblème essenienL’emblème de la Nation Essénienne est un cercle composé de quatre couleurs (rouge, jaune, vert et bleu) représentant les quatre éléments fondamentaux de l’univers (feu, air, terre et eau). Les éléments sont associés aux saisons et aux quatre archanges qui se manifestent à travers l’alliance scellée par le rituel de la Ronde des Archanges (Michaël, Raphaël, Ouriel et Gabriel). La ménorah, qui se situe au centre du cercle, symbolise l’alliance des sept règnes de la création (minéral, végétal, animal, humain, anges, archanges et dieux). Les membres de la Nation Essénienne honorent les règnes supérieurs (figure du Père) en prenant soin des règnes inférieurs (figure de la Mère).

Les Esséniens se définissent comme un peuple parmi les peuples, se distinguant simplement par une aspiration à vivre une vie saine en harmonie avec la nature et les sphères divines. Le travail au sein de l’école de la Nation Essénienne offre la possibilité de constituer un « corps de sagesse », un corps subtil permettant d’emporter les fruits d’une vie spirituelle d’une incarnation à une autre.

Le récit de la chute des anges déchus que l’on retrouve dans le livre d’Enoch I a fortement influencé le mythe essénien. Selon la vision proposée par les Esséniens, les anges rebelles chassés des cieux vivent dans le corps et dans la volonté de l’homme pour exercer leur pouvoir sur le monde terrestre. Cette soumission de l’homme aux forces du mal est un produit de l’ignorance, et les Esséniens croient qu’en développant son discernement par l’étude des textes de sagesse, l’être humain peut s’émanciper du joug des ténèbres. La Nation Essénienne aspire à une vie idéale en relation avec les sphères divines qui a pour objectif d’incarner la lumière divine et ainsi contribuer à réaliser le « Royaume de Dieu » sur Terre par des actions concrètes.

Les Esséniens croient en une source unique de tous les enseignements de sagesse, ce qui leur permet de faire des parallèles entre les textes de toutes les traditions philosophiques et spirituelles de l’humanité. L’école essénienne offre aux élèves les clefs d’interprétation du savoir ésotérique caché dans les textes. Olivier Manitara a écrit de nombreux ouvrages pour faciliter l’interprétation des textes chrétiens, juifs (kabbalistiques) et bouddhiques. Les élèves étudient également le contenu des Évangiles esséniens, les textes sacrés offerts par les archanges[1] à la Nation Essénienne.

Rituels/cérémonies

La Ronde des Archanges représente le rituel constitutif de la Nation Essénienne. Il s’agit d’un « espace sacré, engendré par le savoir-faire essénien qui permet l’Alliance et le contact avec les mondes supérieurs, les humains entre eux et les esprits de la Nature». Ce rassemblement rituel dédié à un archange en particulier s’étire sur une période de quatre jours et comprend des ateliers d’exercices spirituels, des chants, des danses ainsi que des enseignements du maître et des prêtres. Lors de ces évènements, Manitara reçoit des enseignements directement de l’archange et les transmet aux participants sous la forme de « psaumes ». Les Rondes suivent les saisons (équinoxes et solstices) et les psaumes recueillis sont compilés dans ce qui est appelé l’Évangile essénien. Les hiérogrammates esséniens travaillent depuis 2006 à la transcription et la diffusion des Évangiles des archanges Ouriel, Raphaël, Michaël et Gabriel.

La Ronde des Archanges est également le lieu des premières initiations au sein de l’Ordre des Esséniens. Au cours des cérémonies, les postulants s’associent à une vertu (un ange selon les esséniens) et prennent l’engagement de l’incarner durant une année entière consacrée à l’étude de la Sagesse Essénienne.

Outre les rituels de communion, d’offrande et d’initiation, les prêtres et vestales esséniens sont également formés pour administrer des baptêmes, des mariages ainsi que l’accompagnement des âmes en fin de vie et au-delà de la mort.

Éthique/pratiques

La Nation Essénienne s’est muni d’une charte éthique pour assurer le respect des droits de l’homme ou de la liberté religieuse et ainsi limiter les dérives possibles. Parmi les 19 clauses de cette charte, mentionnons que la Nation Essénienne n’impose aucun dogme et respecte la pluralité des croyances religieuses, qu’elle s’interdit toute action politique, qu’elle laisse ses membres entièrement libres de quitter l’organisation, qu’elle s’interdit les spéculations d’ordre apocalyptique et qu’elle n’exige de ses membres aucune participation financière obligatoire. L’objectif premier de la Nation Essénienne est de diffuser les enseignements traditionnels et de perpétuer ses valeurs.

Les Esséniens ont l’habitude de s’habiller en blanc lors des cérémonies pour symboliser leur désir de pureté. Certains membres initiés portent un second nom qui les associe à l’ange (la vertu) qu’ils ont choisi de personnifier.

Controverse/ présence dans les médias

La Nation Essénienne n’a suscité aucune controverse importante depuis sa Fondation en 2006. Le passé d’Olivier Manitara n’est cependant pas sans taches. Le domaine de Terranova (France) sur lequel il vivait avec son épouse et une petite communauté a été la cible d’une descente policière musclée en l’an 2000. Neuf personnes ont été mises en examen pour juger la prétendue « secte solaire ». Olivier Martin et sa conjointe ont été condamnés en 2003 à dix-huit mois de prison avec sursis pour abus de confiance, fraude aux ASSEDIC, construction sans permis et abus de biens sociaux. Faute d’avoir trouvé des éléments pertinents pour déclarer le mouvement dangereux, le tribunal de Millau (commune française du Midi-Pyrénées) a préféré s’en tenir à la mauvaise gestion financière du domaine.

[1] Sous le mode de l’écriture inspirée effectuée par Manitara.

*Cet article est une version modifiée d’un texte de la même auteure réalisé dans le cadre d’une recherche du Centre de Ressources et d’Observation de l’innovation Religieuse. Pour plus d’information sur le groupe :

logo_CROIR

La Nation Essénienne en bref

Autres noms : Fondation Essenia, Église Essénienne Chrétienne, École essénienne, Esséniens, Ordre des Esséniens, Ordre des hiérogrammates, Grande loge nationale essénienne (GLNE).

Date de création : 2006

Fondateurs : Olivier Martin (1964), connu sous le nom d’Olivier Manitara, Pier-Antoine Marier et Claire Landry.

Objectifs:

  • Préserver et diffuser le patrimoine mondial de la sagesse
  • Promouvoir l’éveil des consciences
  • Mettre en œuvre une nouvelle écologie

Coordonnées :                 Fondation Essenia                          (514) 910-5252

345 Chemin Brochu

Cookshire-Eaton, Québec

J0B 1M0

pierantoine@fondationessenia.org

Pierre-Antoine Marier, président de la Fondation

Site Web de la Fondation : http://www.fondationessenia.com

Références

Sources externes :

Duhaime, Jean, Les Esséniens de Qumrân, Québec, Fides, 1990.

Melton, J. Gordon, Melton’s Encyclopedia of American Religions, Eighth Edition, Michigan, Gale, 2009.

 

Sources internes :

Manitara, Olivier, Les Esséniens, de Jésus jusqu’à nous, Saint-Affrique/Montréal, Ultima/Cœur de Phénix, 2006.

Manitara, Olivier, L’Évangile de l’Archange Michaël, Saint-Affrique/Montréal, Ultima/Cœur de Phénix, 2006.

Szekely, Edmond Bordeaux, L’Évangile Essénien, Vivre en harmonie avec l’univers, Genève, Editions Soleil, 1984.

 

Sites internet affiliés à la Fondation Essenia :

http://www.oliviermanitara.org

http://www.fondationessenia.com

http://www.cercledentraide.org

http://www.formations-esseniennes.org

http://www.ordre-des-esseniens.org

http://www.loges-esseniennes.org

http://www.alliance-essenienne-de-sauvegarde-des-animaux.org

http://nation-essenienne.org

http://www.evangile-essenien.com

http://www.boutique-essenienne.ca

http://www.essenia.tv

http://www.youtube.com/user/EsseniaChannel?ob=video-mustangbase

http://www.editionsessenia.com

http://www.calligraphie-magique.com

http://www.essentiel.ca

Autres sites internet :

http://consciencedivine.wordpress.com

http://essenien.over-blog.org

http://www.fbu.org/n1_general/communi_que.htm

http://blogdesinfideles.blogspot.ca/2009/02/olivier-manitara-representant-du-peuple.html

http://www.lapresse.ca/la-tribune/faits-divers/200810/14/01-29107-fausse-alerte-a-la-bombe-a-lancien-domaine-drolet.php

http://www.ladepeche.fr/article/2000/11/23/104410-une-secte-aux-finances-obscures.html

http://www.prevensectes.com/rev0310.htm#31

http://www.ladepeche.fr/article/2000/11/24/99925-le-gourou-de-la-secte-venerait-surtout-l-argent.html

http://www.sectes-infos.net/Lessentiel.htm#1

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Frédérique Bonenfant est diplômée en philosophie, avec une spécialisation en philosophie pour enfant. Après plusieurs années en tant que coordonnatrice de projets communautaires, elle fait un retour aux études afin d'approfondir ses connaissances et ses aptitudes en matière d’organisation communautaire d’activités religieuses ou spirituelles. Ses recherches actuelles portent sur la pratique du dialogue interreligieux au niveau local, mais ses intérêts s’étendent à l’événementiel, aux nouvelles spiritualités et nouveaux mouvements religieux. Sa perspective socio-anthropologique la maintient très près du « terrain », là où les nouveaux paysages religieux s’expriment en premier lieu.

Nombre d'entrées : 30

Commentaires (3)

  • Pier Antoine Marier

    J,aimerais inviter monsieur Bonenfant à venir nous rencontrer s’il le désire , seul ou avec son équipe, pour mieux nous connaître et visiter notre village.
    Rev. pier antoine marier
    Président
    Église Essénienne Chrétienne
    +1 819-875-5252

    Répondre
  • pauline richard

    jaimerais savoir quand je pourrais m’inscrire pour quelques jours afin de m,initier ou connaitre davantage la tradition essénienne. merci .

    Répondre
    • Monsdeorum

      Bonjour Mme Richard, merci pour votre commentaire. Pour toute demande spécifique à la Nation Essénienne, je vous invite à consulter le site Internet du mouvement à l’adresse suivante : http://esseniens.org/. Nous ne pouvons répondre à votre demande, puisque La Montagne des dieux est un organisme indépendant de tout organisme religieux ou spirituel.

      Merci de nous lire!

      – La rédaction

      Répondre

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page