Brahma Kumaris : La structure du mouvement Reviewed by Frédérique Bonenfant on . Les membres du mouvement se définissent comme des étudiants de l’Université spirituelle des Brahma Kumaris (BKWSU) qui est physiquement située au mont Abu, dans Les membres du mouvement se définissent comme des étudiants de l’Université spirituelle des Brahma Kumaris (BKWSU) qui est physiquement située au mont Abu, dans Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Uncategorized » Brahma Kumaris : La structure du mouvement

Brahma Kumaris : La structure du mouvement

Les membres du mouvement se définissent comme des étudiants de l’Université spirituelle des Brahma Kumaris (BKWSU) qui est physiquement située au mont Abu, dans le Rajasthan. Nous y retrouvons en quelque sorte la direction spirituelle du mouvement, avec les principales sœurs aînées contemporaines de Lekhraj (appelées dadis) et la grande salle d’enseignement. Érigées en véritable campus universitaire, les installations du mont Abu abritent des résidents permanents, mais également une grande quantité de pèlerins venus de tous les continents.

L’Université spirituelle des Brahma Kumaris est situé au mont Abu, dans le Rajasthan | Source : montreal.brahmakumaris.ca

L’Université spirituelle des Brahma Kumaris est situé au mont Abu, dans le Rajasthan | Source : montreal.brahmakumaris.ca

La coordination internationale de la BKWSU au niveau administratif est cependant située à Londres, avec la direction des services internationaux et la régulation des services nationaux en collaboration avec les représentants de chaque région. Le Bureau de coordination internationale gère en quelque sorte les agissements des Brahma Kumaris à l’étranger et s’assure de la conformité avec les règlements généraux de l’association.

Le mouvement est affilié depuis 1980 au Département de l’information des Nations Unies et bénéficie également du statut consultatif auprès de l’UNICEF depuis 1988 (statut permettant de transmettre des recommandations écrites et des pétitions). Depuis 1986, la BKWSU coordonne des actions internationales importantes, telles que l’Année de la Jeunesse et de la Paix (1985), l’Appel pour le Million de Minutes de Paix (1986), Coopération Globale pour un Monde Meilleur (1988), en recevant à chaque fois le soutien d’instances internationales, nationales et locales.

À plus petite échelle, nous trouvons les divisions nationales, puis les centres locaux. Ces derniers, en plus d’être le lieu de rassemblement des étudiants pour les enseignements quotidiens, offrent généralement une série de cours grand public (parfois même en ligne, sur Internet) sur des thématiques de croissance personnelle, ainsi que des cours d’initiation à la pratique de la méditation Raja Yoga. Les centres locaux ne portent pas toujours des noms facilement identifiables aux Brahma Kumaris, comme c’est le cas à Québec, par exemple, où il porte le nom de Centre de méditation Raja Yoga.

Retour au sommaire

Un peu d’histoire…
Croyances, dogmes et visions du monde

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Frédérique Bonenfant est diplômée en philosophie, avec une spécialisation en philosophie pour enfant. Après plusieurs années en tant que coordonnatrice de projets communautaires, elle fait un retour aux études afin d'approfondir ses connaissances et ses aptitudes en matière d’organisation communautaire d’activités religieuses ou spirituelles. Ses recherches actuelles portent sur la pratique du dialogue interreligieux au niveau local, mais ses intérêts s’étendent à l’événementiel, aux nouvelles spiritualités et nouveaux mouvements religieux. Sa perspective socio-anthropologique la maintient très près du « terrain », là où les nouveaux paysages religieux s’expriment en premier lieu.

Nombre d'entrées : 31

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page