Samedi 23 juillet – Rastafarisme : Naissance de l’empereur Haïlé Sélassié Ier Reviewed by Marie-Hélène Dubé on . [caption id="attachment_1888" align="alignleft" width="229"] L'empereur Haïlé Sélassié Ier[/caption] Le 23 juillet 1892 naît à Ejersa Goro, en Éthiopie, Tafari [caption id="attachment_1888" align="alignleft" width="229"] L'empereur Haïlé Sélassié Ier[/caption] Le 23 juillet 1892 naît à Ejersa Goro, en Éthiopie, Tafari Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Calendrier des fêtes » Samedi 23 juillet – Rastafarisme : Naissance de l’empereur Haïlé Sélassié Ier

Samedi 23 juillet – Rastafarisme : Naissance de l’empereur Haïlé Sélassié Ier

L'empereur Haïlé Sélassié Ier

L’empereur Haïlé Sélassié Ier

Le 23 juillet 1892 naît à Ejersa Goro, en Éthiopie, Tafari Makonnen. Fils du régent (ras) Makonnen, il exerce le pouvoir sous le règne de l’impératrice Zaouditou, sa tante. À la mort de celle-ci, il est couronné empereur en 1930. Ras Tafari prend alors le nom de Haïlé Sélassié Ier, c’est-à-dire « pouvoir de la Trinité », et il porte les titres de roi des rois d’Éthiopie, seigneur des seigneurs, lion conquérant de la tribu de Juda, lumière du monde et élu de Dieu.

Ce dernier empereur d’Éthiopie est un homme de paix et d’union : en bonnes relations avec les Occidentaux, il fait accéder son pays à la Société des nations. Il participe à la fondation de l’Organisation de l’unité africaine (maintenant l’Union africaine), qui installe son siège à Addis-Abeba, capitale de l’Éthiopie. L’empereur dote aussi son pays de sa première constitution écrite, et il abolit l’esclavage. Ses bonnes relations avec l’Occident lui valent d’être renversé par un coup d’État, soutenu par le bloc de l’Est, en 1974. Haïlé Sélassié mourut en 1975. Son corps repose, depuis 2000, dans l’église de la Trinité à Addis-Abeba.

Haïlé Sélassié Ier est considéré par le mouvement rastafari comme le messie, car il descendrait de la reine de Saba, de Salomon et de David. Toutefois, l’empereur était chrétien orthodoxe et il n’a pas reconnu les croyances rastafari. Il a plutôt tenté de convertir les Jamaïquains qui adhéraient à ce mouvement au christianisme tewahedo d’Éthiopie.

Bob Marley

Bob Marley

Rappelons que le mouvement rastafari découle du mouvement « Back to Africa », prôné par Marcus Garvey et Leonard Percival Howell en Jamaïque dans les années 30. Visant d’abord le retour des noirs en Afrique et leur libération du pouvoir blanc, il met aujourd’hui l’accent sur la libération personnelle et la dignité humaine. Le rastafarisme est surtout connu pour ses couleurs (celle du drapeau de l’Éthiopie) et les pratiques de ses adhérents : végétarisme, port de dreadlocks, consommation sacrée de marijuana. Le chanteur reggae Bob Marley a également grandement contribué à populariser le mouvement. Il s’était converti en 1966, année lors de laquelle Haïlé Sélassié fit une visite en Jamaïque.

 

Références

Doresse, Jean. [S. d.]. « HAILÉ ou HAÏLÉ SÉLASSIÉ Ier (1892-1975) – empereur d’Éthiopie (1930-1936 et 1941-1974) ». Encyclopædia Universalis. En ligne. [http://www.universalis-edu.com.acces.bibl.ulaval.ca/encyclopedie/haile-haile-selassie-ier/]. Consulté le 23 juillet 2014.

Bartholomew, Richard. 2012. « Mouvement rastafari ». Dans Re Manning, Russel (dir.). Religions en 30 secondes : 148. Montréal : Éditions Hurtubise.

Enregistrer

A propos de l'auteur

Collaboratrice

Après avoir complété son baccalauréat en sciences des religions, Marie-Hélène s’est lancée dans une maîtrise en communication publique. Ses disciplines favorites sont l’anthropologie et la philosophie des religions. Elle s’intéresse beaucoup aux rapports entre religion et culture, aux rituels et aux fêtes. Les rapports au corps et au langage, ainsi qu’à la mort constituent d’autres de ses dadas. Finalement, elle a un faible pour les mythologies amérindiennes et scandinaves, tout en cultivant un intérêt certain pour les religions chinoises. Éclaté, vous avez dit?

Nombre d'entrées : 119

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page