Le Trésor de Notre-Dame : quatre siècles de ferveur et de mémoire Reviewed by Jeffery Aubin on . Dans le cadre des Fêtes du 350e de Notre-Dame de Québec, les organisateurs lançaient officiellement le 6 février l’exposition « Le Trésor de Notre-Dame » à la B Dans le cadre des Fêtes du 350e de Notre-Dame de Québec, les organisateurs lançaient officiellement le 6 février l’exposition « Le Trésor de Notre-Dame » à la B Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Critiques » Le Trésor de Notre-Dame : quatre siècles de ferveur et de mémoire

Le Trésor de Notre-Dame : quatre siècles de ferveur et de mémoire

nddq_logo_fond_noirDans le cadre des Fêtes du 350e de Notre-Dame de Québec, les organisateurs lançaient officiellement le 6 février l’exposition « Le Trésor de Notre-Dame » à la Basilique Notre-Dame de Québec. Cette exposition donne également le coup d’envoi du Musée Notre-Dame de Québec qui comporte trois salles d’exposition. Deux de ces salles (la galerie nord et la galerie sud) sont situées dans les jubés latéraux de la basilique-cathédrale. Ces jubés ont par ailleurs été remis aux normes par la Fabrique Notre-Dame de Québec en collaboration avec le Conseil du patrimoine religieux du Québec. La dernière salle se trouve sous l’église Notre-Dames-des-Victoires, située à Place Royale.

Alain Rioux et Marc Lepage. Arche de la Nouvelle Alliance. 2006. Photo de Hugues St-Pierre.

Alain Rioux et Marc Lepage. Arche de la Nouvelle Alliance. 2006. Photo de Hugues St-Pierre.

Suite à une étude réalisée en 2001 pour rendre disponible et accessible le patrimoine appartenant à la Basilique Notre-Dame de Québec, les responsables ont décidé d’entreprendre les travaux nécessaires afin de mettre sur pied ces trois salles qui constituent aujourd’hui le Musée Notre-Dame de Québec. Cette entreprise a pour objectif de rapatrier le patrimoine matériel de la Basilique qui était prêté jusque-là à des musées canadiens, comme le Musée des civilisations de Québec, les Musées des Beaux-Arts d’Ottawa et de Québec et enfin, le Musée des Ursulines. Ces objets, souvent à caractère religieux, mais non pas exclusivement, ont donc été ramenés à la Basilique où ils peuvent maintenant être appréciés du grand public. Parmi ceux-ci on trouve des archives, notamment une lettre écrite de la main de Frontenac, des dessins architecturaux de la Basilique (dont ceux de Chossegros de Léry, de Thomas Baillargé et de Chenvert), des livres anciens, des tableaux, des meubles, de l’orfèvrerie et des vêtements liturgiques.

Saint Jérome de Jacques-Louis David.

Jacques-Louis David. Saint Jérôme. 1779. Photo par Hugues St-Pierre.

Parmi les tableaux, on note une toile (rescapée de l’incendie de 1922) de Jacques-Louis David, important représentant de l’école néo-classique du XIXe, qui a pour sujet Saint Jérôme. Considérant que les toiles de cet artiste sont principalement conservées dans d’importants musées américains et européens, comme le Louvre, la présence d’une telle œuvre est en soi un fait exceptionnel. Quoi qu’il en soit, on notera toutefois que l’exposition présente beaucoup d’objets certes fascinants, mais hétéroclites du fait qu’ils entretiennent peu de liens entre eux. Les organisateurs sont sûrement conscients de cette situation, puisque le titre de l’exposition montre bien le caractère de cet ensemble : le Trésor de Notre-Dame.

Photo de Jeffery Aubin.

Photo de Jeffery Aubin.

Lors de la conférence de presse, le Cardinal Cyprien Lacroix, coprésident d’honneur de cette exposition avec le maire de Québec Régis Labeaume, a déclaré que « La porte sainte est ouverte ; toutes les autres portes de la basilique-cathédrale sont ouvertes ; je souhaite qu’un grand nombre de personnes puissent venir célébrer avec nous tout au long de cette année jubilaire ». On peut alors bien sentir le souhait de la paroisse de Québec de renouveler ses liens avec les citoyens. Interrogé à ce sujet, l’archevêque de la ville de Québec a répondu que l’art élève les âmes et qu’il s’agit là du but de l’exposition.

L’exposition sera ouverte au public jusqu’au 4 janvier 2015 et sera accessible les jeudis et vendredis de 13 h à 15 h 30, les samedis de 9 h à 15 h 30 et enfin les dimanches de 10 h 30 à 15 h 30. Le coût est de 5 $ par personne et gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un parent.

Pour voir les photos prises par LMD lors de l’inauguration, cliquez ici.

A propos de l'auteur

Cofondateur

Jeffery Aubin est diplômé en Études anciennes et a obtenu un doctorat en sciences des religions à l’Université Laval. Il est chercheur postdoctoral à l’Université d’Ottawa au Département d’études anciennes et de sciences des religions. Il travaille sur les Pères de l’Église, les textes apocryphes chrétiens et les hérésies. Il s’intéresse aux rapports entre les récits cosmologiques et l’éthique, aux rapports entre les religions et la société et, enfin, à la philosophie de la religion. Passionné par ces questions, il aime également analyser les questions actuelles portant sur ces thèmes.

Nombre d'entrées : 33

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page