Des électeurs musulmans de moins en moins enthousiastes optent pour Hillary Clinton Reviewed by Jeffery Aubin on . Le Council on American-Islamic Relations (CAIR) a conduit un sondage auprès des musulmans pour mieux comprendre leur intention de vote pour l’élection président Le Council on American-Islamic Relations (CAIR) a conduit un sondage auprès des musulmans pour mieux comprendre leur intention de vote pour l’élection président Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Actualités » Des électeurs musulmans de moins en moins enthousiastes optent pour Hillary Clinton

Des électeurs musulmans de moins en moins enthousiastes optent pour Hillary Clinton

Le Council on American-Islamic Relations (CAIR) a conduit un sondage auprès des musulmans pour mieux comprendre leur intention de vote pour l’élection présidentielle qui se tiendra le mois prochain. Hillary Clinton sort nettement gagnante de ce sondage, mais la participation des musulmans au processus électoral semble connaître un certain recul.

Selon le sondage du CAIR, un grand pourcentage des électeurs musulmans ont l’intention de se présenter aux urnes, soit 86 %. De ce nombre, pas moins de 72 % des musulmans américains consultés affirment qu’ils appuieront la candidate démocrate, Hillary Clinton, lors de la journée de scrutin, tandis que seulement 4 % voteront pour son adversaire, le milliardaire Donald Trump. Or, si le pourcentage des intentions de vote pour Hillary Clinton semble impressionnant au premier coup d’œil, on doit se rappeler que son prédécesseur, Barack Obama, avait obtenu 85.5 % du vote musulman.

Ce sondage montre également un certain désengagement de la part de la communauté musulmane américaine pour la présente élection. En novembre 2012, 95,5 % des musulmans se sont présentés aux urnes alors que seulement 86 % ont l’intention de participer au présent scrutin électoral.

Le CAIR s’est aussi penché sur la perception que les musulmans ont des deux grands partis. Tandis qu’en 2012, 51 % des musulmans percevaient le Parti républicain comme peu amical envers leur communauté, ce pourcentage grimpe maintenant à 62 %. En revanche, le Parti démocrate paraît plus amical aux yeux des musulmans qu’il ne leur apparaissait en 2012. En effet, 6 % des personnes interrogées considéraient les démocrates comme peu amicaux envers la communauté musulmane en 2012, tandis que ce chiffre descend à 2 % avec l’actuelle candidate démocrate.

On constate donc que, même si le Parti démocrate semble conserver la faveur de la communauté musulmane, cela n’est pas suffisant pour atteindre un taux d’intention de vote comparable à celui de 2012. Tandis qu’une partie des musulmans se tourne vers le Parti démocrate, une autre partie délaisse tout simplement le processus électoral.

A propos de l'auteur

Cofondateur

Jeffery Aubin est diplômé en Études anciennes et a obtenu un doctorat en sciences des religions à l’Université Laval. Il est chercheur postdoctoral à l’Université d’Ottawa au Département d’études anciennes et de sciences des religions. Il travaille sur les Pères de l’Église, les textes apocryphes chrétiens et les hérésies. Il s’intéresse aux rapports entre les récits cosmologiques et l’éthique, aux rapports entre les religions et la société et, enfin, à la philosophie de la religion. Passionné par ces questions, il aime également analyser les questions actuelles portant sur ces thèmes.

Nombre d'entrées : 32

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page