Un djihadiste canadien se félicite de la couverture médiatique qui lui est consacrée Reviewed by Monsdeorum on . Colin Gordon, qui se fait appeler Abu Ibrahim Canadi, un jeune Canadien djihadiste originaire de Calgary qui est parti se battre pour l’État islamique, se félic Colin Gordon, qui se fait appeler Abu Ibrahim Canadi, un jeune Canadien djihadiste originaire de Calgary qui est parti se battre pour l’État islamique, se félic Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Actualités » Un djihadiste canadien se félicite de la couverture médiatique qui lui est consacrée

Un djihadiste canadien se félicite de la couverture médiatique qui lui est consacrée

Colin Gordon, qui se fait appeler Abu Ibrahim Canadi, un jeune Canadien djihadiste originaire de Calgary qui est parti se battre pour l’État islamique, se félicite de la couverture médiatique à son sujet par des médias canadiens.

En effet, lundi dernier le jeune homme, qui a quitté le Canada avec son frère en 2012, a publié sur Twitter trois messages où il y a notamment inclus des liens du reportage que CBC lui a consacré le 29 août dernier. Malgré qu’il soit très actif sur les réseaux sociaux, M Gordon n’a pas signifié à quel endroit où il se situe, ni si son frère, Greg Gordon, est encore en vie. Lors de l’exécution de James Foley, Gordon avait d’ailleurs signifié que la décapitation du journaliste représentait pour lui la « perfection » en matière de terrorisme.

Les deux frères Gordon se sont récemment convertis à l’islam et ont habité ensemble dans le même immeuble où sont passés Damian Clairmont et Salman Ashrafi. Rappelons que Ashrafi s’est fait exploser en Irak en novembre dernier lors d’un attentat-suicide pour l’État islamique tuant ainsi 46 personnes, et que Damian Clairmont a été tué en combattant en Syrie cette année.

La communauté musulmane de Calgary ne reste pas passive devant de tels événements. Certains membres affirment qu’il est nécessaire d’intervenir pour cesser la radicalisation. Mahdi Qasqas, un jeune musulman et psychologue de Calgary, estime que sa communauté doit se mobiliser pour combattre la radicalisation d’individus potentiels à ce cheminement.

« Il y a des signes qui nous indiquent que certains individus suivent ce chemin. C’est pourquoi nous voulons former les travailleurs sociaux. Pour qu’ils puissent faire cesser ce processus. Nous voulons qu’ils soient efficaces », affirme-t-il en entrevue à Ici Radio-Canada.

À lire sur Radio-Canada.

Collin Gordon et Greg Gordon

Collin Gordon et Greg Gordon

A propos de l'auteur

Maître de la montagne

Du haut de sa montagne, Monsdeorum distribue humblement les créations inédites de ses collaborateurs

Nombre d'entrées : 385

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page