L’ouverture d’un évêque envers les situations matrimoniales irrégulières Reviewed by Monsdeorum on . Au moment de s’adresser à l’auditoire de la 65e Conférence nationale sur la liturgie tenue à Orvieto en Italie, le président de la Conférence des évêques italie Au moment de s’adresser à l’auditoire de la 65e Conférence nationale sur la liturgie tenue à Orvieto en Italie, le président de la Conférence des évêques italie Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Actualités » L’ouverture d’un évêque envers les situations matrimoniales irrégulières

L’ouverture d’un évêque envers les situations matrimoniales irrégulières

Au moment de s’adresser à l’auditoire de la 65e Conférence nationale sur la liturgie tenue à Orvieto en Italie, le président de la Conférence des évêques italiens, un allié du Pape François, a déclaré le 27 août dernier que l’Église devait inclure davantage les couples dont la situation matrimoniale est irrégulière : « Le poids de l’exclusion des sacrements est un prix injuste à payer, en plus de la discrimination de facto ».

L’évêque Nunzio Galantino faisait référence aux couples divorcés et remariés. Cette déclaration, bien qu’elle soit soulevée dans le cadre de la Conférence nationale italienne sur la liturgie, survient à quelques semaines de l’ouverture sur le Synode sur la famille qui se tiendra du 5 au 19 octobre 2014. Il y a fort à parier que cette question, qui n’est pas sans soulever des controverses, sera surement abordée lors de ce Synode. L’évêque Galantino est connu pour ces positions progressistes sur l’avortement, le mariage et l’homosexualité.

À lire : Religion News, Vatican Insider, La Croix.

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Maître de la montagne

Du haut de sa montagne, Monsdeorum distribue humblement les créations inédites de ses collaborateurs

Nombre d'entrées : 385

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page