Les Églises protestantes du Canada et les changements climatiques Reviewed by Jeffery Aubin on . Une voix peu entendue s’est élevée cette semaine dans le débat sur les changements climatiques. Elle provient de quatre Églises canadiennes qui s’indignent des Une voix peu entendue s’est élevée cette semaine dans le débat sur les changements climatiques. Elle provient de quatre Églises canadiennes qui s’indignent des Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Actualités » Les Églises protestantes du Canada et les changements climatiques

Les Églises protestantes du Canada et les changements climatiques

Une voix peu entendue s’est élevée cette semaine dans le débat sur les changements climatiques. Elle provient de quatre Églises canadiennes qui s’indignent des ces changements et réagissent avec colère et chagrin dans leur lettre conjointe à ce propos. Il s’agit des dirigeants de l’Église Anglicane du Canada, de l’Église Luthérienne du Canada, de l’Église Évangélique Luthérienne d’Amérique et de l’Église Épiscopale. Cette lettre est donc signée respectivement par le révérend Fred Hiltz, l’évêque Susan Johnson, l’évêque Elizabeth Eaton et enfin la révérende Katharine Jefferts Schori.

La lettre indique que ces leaders sont unis et préoccupés au sujet du « bien-être de nos concitoyens et du bien-être de la Création de Dieu ». Ils constatent qu’il y a des évidences d’une progression rapide des changements climatiques au détriment de la beauté naturelle de la terre et de la créativité merveilleuse de Dieu. Ils accusent par ailleurs les industries privées et les politiques gouvernementales d’avoir contribué à cette situation. Ils admettent toutefois qu’une prise de conscience honnête demande à reconnaître que nous, en tant que consommateurs et investisseurs, participons tous à ces changements. Mais ils gardent tout de même un espoir pour le futur : « Dieu, qui a fait la création et l’a fait agréable, ne l’a pas abandonnée. Tous ceux qui prennent soin de la terre et travaillent pour rétablir sa vitalité peuvent être confiant qu’ils ne persévèrent pas dans une cause perdue. Nous servons de concert avec le pouvoir créateur et régénérateur de Dieu ».

Ils lancent ultimement un appel, à l’endroit de tous mais surtout des leaders réunis cette semaine à New York concernant les changements climatiques, en invoquant le fait que nous avons les « ressources et la responsabilité d’agir ensemble pour le bien commun.

Vous pouvez lire leur lettre en entier ici : Lettre des évêques

A propos de l'auteur

Cofondateur

Jeffery Aubin est diplômé en Études anciennes et a obtenu un doctorat en sciences des religions à l’Université Laval. Il est chercheur postdoctoral à l’Université d’Ottawa au Département d’études anciennes et de sciences des religions. Il travaille sur les Pères de l’Église, les textes apocryphes chrétiens et les hérésies. Il s’intéresse aux rapports entre les récits cosmologiques et l’éthique, aux rapports entre les religions et la société et, enfin, à la philosophie de la religion. Passionné par ces questions, il aime également analyser les questions actuelles portant sur ces thèmes.

Nombre d'entrées : 32

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page