Reportage La montée de l’intégrisme : Lever le voile Reviewed by Monsdeorum on . Le 27 novembre dernier, l'émission Enquête de la chaîne ICI Radio-Canada a proposé un épisode intitulé La montée de l'intégrisme : Lever le voile. Comme son nom Le 27 novembre dernier, l'émission Enquête de la chaîne ICI Radio-Canada a proposé un épisode intitulé La montée de l'intégrisme : Lever le voile. Comme son nom Rating:
Vous êtes ici:Accueil » La religio-sphère » Reportage La montée de l’intégrisme : Lever le voile

Reportage La montée de l’intégrisme : Lever le voile

Le 27 novembre dernier, l’émission Enquête de la chaîne ICI Radio-Canada a proposé un épisode intitulé La montée de l’intégrisme : Lever le voile. Comme son nom l’indique, l’objectif de l’épisode propose d’investiguer la montée de l’intégrisme musulman au Canada et au Québec. Avons-nous vraiment raison d’avoir peur? La radicalisation de musulmans canadiens est-elle une finalité inévitable dont les conséquences mèneront à un régime politique basé sur la charia? L’intégrisme religieux existe-t-il vraiment en cette terre d’accueil de plusieurs milliers d’immigrants musulmans? La réponse à ces questions : non.

Sans trop entrer dans les détails, résumons quelques idées présentées par le reportage.

1) La radicalisation des musulmans se produit généralement hors de la mosquée. L’un des experts interrogés par l’équipe d’Enquête affirme que l’intégrisme n’est pas religieux. Dans les lieux de prières, le discours est similaire aux autres religions : on y parle d’aimer son prochain. Dans le pire des cas, un discours de réclusion de la société est soumis aux membres de l’assemblée. Les aspirations intégristes issues des mosquées aux discours plus conservateurs se passent à l’extérieur. Les gens qui se radicalisent se font aussi expulser de leur mosquée.

2) Les musulmans ne seraient pas aussi pratiquants qu’on peut le croire. Environ 60 % des musulmans du pays ne fréquenteraient pas régulièrement une mosquée. Seulement 15 % vont à la mosquée de façon hebdomadaire. Ils seraient avant tout croyants et non-religieux.

3) Les musulmans ont d’autres choses à faire que se radicaliser. Selon l’un des intervenants du reportage, « les musulmans sont plus occupés à mettre du pain sur la table, plutôt que d’écouter les intégristes ». La communauté musulmane est aussi très instruite et elle serait donc moins encline à écouter les discours de replis des intégristes.

4) Les médias alimentent la peur de l’intégrisme. Des médias du pays parlent souvent de radicalisation sans être capables de cibler officiellement de noms d’individus et d’organismes à risque et encore moins capables de parler de la religion musulmane de façon adéquate. Ils offrent aussi la tribune à des gens et des médias Internet islamophobes qui n’ont aucune donnée officielle et qui ne font que cliver la société. Les sites Point de bascule et Poste de veille sont visés par cette conclusion, malgré la présence dans le reportage de Marc Dupuis, directeur du premier des deux sites, qui a tenté d’expliquer son travail et de nuancer ses propos.

5) La radicalisation au Québec et au Canada est impensable. Selon le professeur Miloud Chenouffi de l’Université York, les musulmans radicaux ont de la misère à instaurer un califat et la charia dans des pays à majorité musulmane. Pourquoi cela serait-il plus possible au Canada?

6) Des complots intégristes ont été déjoués grâce à l’appui de musulmans, dont des imams. Les meilleurs ennemis de l’intégrisme religieux sont du côté des musulmans même. Il existe d’ailleurs des organismes dont le but est d’éduquer les jeunes afin de les tenir loin du radicalisme.

Pas convaincu que l’intégrisme n’est pas imminent au Canada? L’épisode, qui est disponible ci-dessous, pourra sans doute vous éclairer davantage.

Vos réactions?

A propos de l'auteur

Maître de la montagne

Du haut de sa montagne, Monsdeorum distribue humblement les créations inédites de ses collaborateurs

Nombre d'entrées : 386

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page