Clôture de l’Année jubilaire du 375ième anniversaire de l’arrivée des Augustines et des Ursulines à Québec Reviewed by Hugues St-Pierre on . Le 31 juillet dernier, au Monastère des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec, une célébration privée très spéciale a marqué la clôture de l’Année jubilaire du 3 Le 31 juillet dernier, au Monastère des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec, une célébration privée très spéciale a marqué la clôture de l’Année jubilaire du 3 Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Actualités » Clôture de l’Année jubilaire du 375ième anniversaire de l’arrivée des Augustines et des Ursulines à Québec

Clôture de l’Année jubilaire du 375ième anniversaire de l’arrivée des Augustines et des Ursulines à Québec

Le 31 juillet dernier, au Monastère des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec, une célébration privée très spéciale a marqué la clôture de l’Année jubilaire du 375e anniversaire de l’arrivée des Augustines et des Ursulines en sol québécois. Un concert, une messe et une bénédiction des lieux restaurés et d’une pierre angulaire ont constitué les trois moments clés de l’événement.

Plusieurs Augustines du Québec et de France ainsi qu’une d’Angleterre s’étaient déplacées spécialement pour cet évènement historique. Elles étaient accompagnées de leurs consœurs Ursulines, de membres affiliés des Augustines et de membres du clergé du Diocèse de Québec, dont le cardinal Mgr Gérald Cyprien Lacroix. Seuls quelques membres du personnel du Monastère, ainsi que LMD ont eu le privilège d’y assister*.

Un concert

Les célébrations ont commencé à l’église de l’Hôtel-Dieu de Québec par un concert commémorant l’arrivée conjointe des Augustines et des Ursulines en Nouvelle-France en 1639, spectacle que l’assistance a d’ailleurs qualifié d’émouvant. Une lecture de texte accompagnée en musique par le violoncelliste Dominic Painchaud a permis à l’assemblée de revivre de manière poétique la difficile traversée par bateau de l’Atlantique des mères fondatrices des deux communautés et de l’établissement non sans accrocs de leurs œuvres missionnaires respectives.

Un spectacle a permis à l'audience de revivre de manière poétique l'arrivée des Augustines et des Ursulines en Nouvelle-France, en 1639 | Photo : Daniel Abel

Un spectacle a permis à l’audience de revivre de manière poétique l’arrivée des Augustines et des Ursulines en Nouvelle-France, en 1639 | Photo : Daniel Abel

Une messe et une amitié renouvelée

Après le concert, une célébration eucharistique a eu lieu dans la chapelle connexe à l’église. Elle était présidée par le cardinal de Québec Mgr Gérald Cyprien Lacroix, accompagné à l’animation liturgique par la Chorale de la Bienheureuse Marie-Catherine de Saint-Augustin et de l’organiste Marc D’Anjou. Le renouvellement du Pacte d’amitié entre les Augustines et les Ursulines a certainement été le moment le plus émouvant pour l’audience majoritairement composée de religieuses. En effet, depuis 1639, les deux communautés ont toujours entretenu de bonnes relations. Cette amitié s’est d’ailleurs manifestée à plusieurs reprises au fil du temps, par exemple par l’accueil de l’une ou l’autre des communautés victimes d’incendies de leurs monastères. Les liens qui unissent les Augustines et les Ursulines ont été réaffirmés à plusieurs reprises, soit en 1858, 1928, 1939, 1958 et 1989. Désormais, le Pacte d’amitié s’étend à tous les monastères toujours actifs des deux communautés religieuses. Une messe sera maintenant célébrée tous les 2 août dans les monastères fondateurs respectifs. Mgr Lacroix a profité de l’occasion pour mettre l’accent sur le rôle des Augustines et des Ursulines dans la société québécoise à travers les différentes époques.

Des Augustines de France se sont jointes aux Augustines et aux Ursulines du Québec pour la célébration de la fin de l'Année jubilaire du 375e anniversaire de l'arrivée des Augustines et des Ursulines en sol québécois  | Photo : Daniel Abel

Des Augustines de France se sont jointes aux Augustines et aux Ursulines du Québec pour la célébration de la fin de l’Année jubilaire du 375e anniversaire de l’arrivée des Augustines et des Ursulines en sol québécois | Photo : Daniel Abel

Les Augustines et les Ursulines du Québec ont renouvellé leur Pacte d'amitié lors de la messe célébrée par Mgr Gérald Cyprien Lacroix | Photo : Daniel Abel

Les Augustines et les Ursulines du Québec ont renouvellé leur Pacte d’amitié lors de la messe célébrée par Mgr Gérald Cyprien Lacroix | Photo : Daniel Abel

Une bénédiction

Immédiatement après la messe, Mgr Lacroix a béni les lieux restaurés du monastère fondateur des Augustines, ainsi qu’une pierre angulaire qui servira aussi de capsule temporelle. Denis Robitaille, chargé de projet des Augustines, a confié à LMD que la même pierre — découverte lors de la restauration de la chapelle — a déjà servi de marqueur de temps. Elle contenait des objets insérés en 1931, année de construction du bâtiment. Recoupée pour l’occasion, la pierre contiendra désormais une photo, un texte commémoratif marquant l’événement et le travail des Augustines et de leur lien d’amitié avec les Ursulines, ainsi que des médailles et des pièces de monnaie de 2015. Après la bénédiction de la pierre, Mgr Lacroix a souhaité longévité à la nouvelle vocation du monastère, qui offre maintenant un service d’hébergement et de ressourcement global, ainsi qu’un musée.

Mgr Gérald Cyprien Lacroix a béni les lieux restaurés ainsi qu'une pierre angulaire et son contenu | Photo : Daniel Abel

Mgr Gérald Cyprien Lacroix a béni les lieux restaurés ainsi qu’une pierre angulaire et son contenu | Photo : Daniel Abel

Des bouchées et un dessert ont ensuite été offerts aux invités, conjointement au lancement du livre Mémoires d’un monastère, Regards sur le quotidien des Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec, de Denis Robitaille et des photographes Pierre Bernier et Claire Dufour.

Cet événement précédait l’ouverture officielle du Monastère des Augustines au public, qui a eu lieu le lendemain, le 1er août.

Depuis le 1er août dernier, le Monastère des Augustines, situé dans le Vieux-Québec, propose un centre d’hébergement et de ressourcement, une variété de cours (yoga, Pilates, etc.) et d’ateliers en santé globale et une panoplie de conférences données par des experts reconnus. Les visiteurs peuvent aussi faire l’expérience de manière autonome ou lors d’une visite commentée d’un tout nouveau musée qui témoigne de l’apport tant spirituel que médical des Augustines à notre société. Le musée permet, entre autres, de découvrir plus de 1000 artéfacts issus de la collection des 12 monastères-hôpitaux des Augustines du Québec, maintenant regroupés au monastère fondateur. Un centre d’archives qui conservera les documents des 12 monastères-hôpitaux ouvrira quant à lui ses portes en septembre. Pour plus d’information, visiter www.monastere.ca.

*L’auteur souhaite remercier les Augustines du Monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec d’avoir accepté la couverture exclusive de cet événement, ainsi que Denis Robitaille, Annie Poulain, Catherine Gaumont et Sébastien Vézina.

A propos de l'auteur

Cofondateur

Hugues St-Pierre est diplômé en philosophie ainsi qu’en sciences des religions, programme dans lequel il poursuit aujourd'hui à la maîtrise. Ses intérêts sont principalement orientés vers les analyses discursives, la sexualité et les phénomènes religieux contemporains. Un faible penchant pour la philosophie et l'anthropologie des religions se fait aussi sentir. En tant qu'homme d'idée, Hugues St-Pierre est toujours sur la route de l'univers des possibles à la recherche de projets ambitieux. Il est, entre autres, l'instigateur et l'un des quatre cofondateurs du site Internet de LMD.

Nombre d'entrées : 31

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page