CROIRiez-vous que… Un « McDo » au Vatican: des cardinaux voient rouge! Reviewed by C.R.O.I.R. on . L’article original a paru sur le site Internet du Centre de Ressources et d’Observation de l’Innovation Religieuse. Le Vatican, siège du gouvernement de l’Églis L’article original a paru sur le site Internet du Centre de Ressources et d’Observation de l’Innovation Religieuse. Le Vatican, siège du gouvernement de l’Églis Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Dossiers » CROIRiez-vous que ... » CROIRiez-vous que… Un « McDo » au Vatican: des cardinaux voient rouge!

CROIRiez-vous que… Un « McDo » au Vatican: des cardinaux voient rouge!

L’article original a paru sur le site Internet du Centre de Ressources et d’Observation de l’Innovation Religieuse.

Le Vatican, siège du gouvernement de l’Église catholique romaine, est aussi le plus petit état du monde, en taille et en population. Son architecture particulière, de même que la richesse de ses musées (dont fait entre autres partie la chapelle Sixtine) font de la cité du Vatican un arrêt touristique incontournable. On pourrait croire que la crise économique qui affecte vivement l’économie italienne ait épargné ce haut lieu du catholicisme… Pourtant, les cardinaux font face à un dilemme de taille. Croiriez-vous que la chaîne de restauration rapide McDonald’s envisage d’ouvrir une succursale à quelques pas de la place Saint-Pierre ?

Photo : Alessandro Bianchi (Reuters)

Dimanche midi : angélus du pape, fidèles qui s’entassent sur la place Saint-Pierre le regard tourné vers le balcon en attente de la bénédiction du pontife. Mais combien de temps encore avant que l’odeur de sainteté qui embaume ce magnifique temple ne se combine à un parfum de frites et de hamburgers ? Peut-être pas si longtemps ! En effet, une succursale du populaire restaurant McDonald’s pourrait bientôt ouvrir ses portes à distance de marche de la basilique Saint-Pierre.

La question fait réagir. Les avis sont partagés. Certes, plusieurs cardinaux ont manifesté leur désaccord avec un projet commercial qui, selon eux, nuirait à l’unité architecturale et culturelle du lieu, en plus de provoquer certains désagréments d’ordre olfactif. Il faut dire que ces opposants habitent pour la plupart dans le bâtiment qui accueillerait le restaurant. Les cardinaux n’auraient pas à déménager, mais bien à partager l’immeuble avec ces nouveaux locataires. Il faut dire que de nombreux commerces présents dans la cité du Vatican ont dû, plus ou moins récemment, fermer en raison de difficultés économiques. Ce fut le cas notamment d’une librairie renommée qui sera bientôt remplacée par rien de moins qu’un Hard Rock Cafe. La multinationale McDonald’s offre de verser un loyer supérieur à celui normalement requis pour la location du local, en plus de payer intégralement les frais liés à la restructuration d’une partie de l’édifice à des fins commerciales. Même si certains prétendent que cet argent pourrait servir à financer la mission de l’Église en Océanie, d’autres sont plutôt d’avis que le Vatican vend son âme au diable.

En plus des arguments architecturaux et économiques, des raisons théologiques pourraient expliquer la résistance des cardinaux. Dans une entrevue au journal L’Avvenire, le théologien Massimo Salani soutenait qu’en favorisant une relation individualiste entre le consommateur et la nourriture, les restaurants McDonald’s trahissaient une influence de Luther, lui aussi promoteur d’une relation individualiste entre l’Homme et Dieu. McDo est américain, et donc protestant. Dans le Catholic Herald du 21 octobre, Alexander Lucie-Smith, un prêtre catholique britannique, rappelle que manger lentement et en famille, dans un cadre où mari, femme et enfants jouent leurs rôles traditionnels comme voulu par Dieu, caractérise la symbiose des cultures italienne et catholique. Il semble donc que le cheeseburger menace de détruire le patrimoine du Vatican, de remettre en cause le modèle familial traditionnel italien et, par conséquent, la religion catholique.

Ce n’est pas la première fois que pareille situation divise l’opinion publique. Par exemple, la ville de Florence, en Toscane, a choisi de refuser la proposition de McDonald’s d’ouvrir un restaurant sur sa place centrale, dans le but de protéger son héritage culturel. Le Vatican qui constituait jusqu’à présent l’un des derniers bastions de résistance à l’implantation du géant américain semble sur le point de succomber à la tentation. Selon vous, est-il possible de concilier ces deux institutions dans un même lieu ? Les paris sont ouverts…

Pour en savoir plus :

Pour en savoir plus :

can

A propos de l'auteur

Nombre d'entrées : 11

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page